A propos du monde de Nemo

Citation : Introduction sur le Phénomène. Suite à la sortie du nouveau film de Disney (studios PIXAR), "Le monde de Nemo" à travers le monde, nous pouvons constater une augmentation g...

Catégorie de l'article: Protection environnement

Introduction sur le Phénomène.

Suite à la sortie du nouveau film de Disney (studios PIXAR), "Le monde de Nemo" à travers le monde, nous pouvons constater une augmentation générale inquiétante de la vente d'aquariums et de poissons.
Ces achats sont pas souvent fait en connaissance de cause mais le plus généralement dû à un phénomène de mode. La conséquence de cette demande excessive en poissons est la disparition à terme de certaines espèces !
Cet article est donc également destiné aux parents et enseignants dans un but d'information et de sensibilisation... Biensûr, tout le monde pourra ensuite en parler autour de lui afin de sensibiliser l'opinion. ;-)

Tout d'abord, c'est qui ce Nemo ?

Nemo, c'est avant tout un Poisson Clown. Dans la nature, on l'appel "Amphiprion oscellaris" ou plus simplement "poisson clown à trois bandes" (il existe également A. frematus, A. percula, A. polymnus). Il a pour origine la Mer Rouge et le reste de l'Indo-Pacifique. Il vit dans des anémones de mer, installées dans des récifs coraliens jusqu'à 30 metres de profondeur.
Autant dire qu'il est nécessaire de faire un gros investissement si on veut simplement répondre aux besoins de ce poisson pour qu'il survive ! Les autres stars du film vivent dans un mileu plus ou moins similaire. Pourtant, la demande en Poissons Clown ne cesse d'augmenter aprés la sortie du film.

En achetant ces poissons, vous encouragez indirectement certaines méthodes de pêche irraisonnées. Notament la pêche au Cyanure, poison mortel pour l'environnement et pour les hommes qui pêchent ces poissons ! A terme, c'est donc tout l'environnement et l'économie d'une région du monde qui peut être menacé...
Le "Marine Aquarium Council" à donc décidé de réagir au travers d'un communiqué de presse à lire ci dessous.

Affichette libre de droit crée par Snoopy.

Le Communiqué de Presse du 20 Novembre 2003 publié sur www.reefkeepers.net :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Pour publication immédiate :20 novembre 2003

Contacts:
Sylvia Spalding : +1-808-550-8517 ou 8217
F. Poiraud-Lambert – Reefkeepers.net – 06 21 05 33 00
*B-roll, photos et interviews disponibles


La sortie Européenne du film Le Monde de Nemo souligne l’importance d’une aquariophilie marine responsable, et de la protection de la mer.


Le Marine Aquarium Council et l’acteur Alexander Gould – la jeune voix de Nemo – militent pour la protection des poissons tropicaux et des récifs coralliens.


Suite au lancement du film "Le Monde de Nemo" (Finding Nemo) aux Etats-Unis, des centaines d’enfants ont tenté de "libérer" leurs poissons d’aquarium en les jetant dans les toilettes. Le Marine Aquarium Council (MAC) et l’acteur qui joue le rôle de Nemo espèrent éviter un tel malheur à la sortie de ce dessin animé à grand succès en Europe – le 26 novembre en France et en Belgique.

"Le Monde de Nemo est un film très enthousiasmant, mais nous exhortons les parents à bien réfléchir avant d’acheter un poisson quel qu’il soit à leurs enfants" déclare Paul Holthus, Président du Marine Aquarium Council. "Les parents doivent aussi expliquer à leurs enfants que les poissons ne survivront pas s’ils sont jetés dans les toilettes".

Conjointement avec la sortie du Monde de Nemo, le Marine Aquarium Council fait la promotion du premier système de certification de la vie marine. Les organismes certifiés MAC sont en meilleure santé et ont de meilleures chances de survie en captivité en étant collectés, manipulés et transportés dans le respect de ces meilleures pratiques, réunies sous forme de Normes internationales. Ces Normes prennent en compte la santé des animaux et la protection de l’environnement.

"Au même titre que nous pouvons acheter des thons qui ont été pêchés sans tuer des dauphins, il devient maintenant possible d’obtenir des animaux marins pour aquariums prélevés sans détruire les récifs coralliens" explique Jean-Michel Cousteau, d’Ocean Futures. "Le Marine Aquarium Council établit maintenant des normes et une certification d’organismes marins collectés dans le respect de l’exploitation durable des récifs, ou élevés de manière optimale dans des fermes. J’exhorte chacun à apprendre toujours plus et à aider à la protection de nos récifs."

La première entreprise Européenne certifiée MAC a été Sierviskwekerij Waterweelde, en Hollande, un des principaux importateurs européens d’organismes marins. L’un des plus importants grossistes Anglais, Tropical Marine Center (TMC), basé à Chorleywood, devint ensuite la première entreprise certifiée en Angleterre. Ces entreprises Européennes rejoignent les revendeurs et importateurs certifiés MAC aux Etats-Unis et au Canada, ainsi que les collecteurs et exportateurs certifiés MAC des Philippines.

Une semaine seulement après la sortie du film au Royaume-Uni, TMC a reporté une augmentation de 60% pour ses poissons élevés en aquarium, comparé à la demande de la même époque l’année précédente, note Paul West, le Directeur Général de TMC.

"Maintenir des poissons et d’autres créatures aquatiques en aquarium est fascinant, formateur, et tellement plaisant" dit John Dawes, Secrétaire Général d’Ornamental Fish International. "Cependant, personne ne devrait commencer une telle activité sans accepter les nombreuses responsabilités qui sont associées avec des êtres vivants et sensibles. Les poissons et les autres animaux ne doivent pas être considérés comme ‘jetables’. Leur bien-être doit être l’objectif absolu. OFI soutient complètement les approches responsables à tous les niveaux, de la collecte ou élevage / propagation des organismes aquatiques, à leur maintenance en aquariums privés."

"Nemo" lui-même est favorable avec un commerce aquariophile durable. Alexander Gould, âgé de 9 ans, la voix de Nemo, se sent concerné par la santé des poissons tropicaux et encourage le public à acheter des poissons fournis par des détaillants certifiés MAC.

"On peut avoir certains poissons lorsque l’on sait comment en prendre soin" explique Alexander. "Le Marine Aquarium Council s’assure que les poissons tropicaux sont capturés gentiment. Le MAC fait cela pour protéger les récifs coralliens, car si les coraux disparaissent, les poissons disparaîtront aussi. Le monde entier dépend du corail et des poissons, et les deux sont liés".

"Avoir un animal est une responsabilité qui ne devrait pas être prise simplement après avoir vu un film" remarque Keith Davenport, Directeur Exécutif de l’Ornamental Aquatic Trade Association (OATA). "Cela doit être une décision soigneusement pensée. Du temps doit être investi pour identifier les besoins des poissons, les équipements et les soins dont ils ont besoin pour vivre correctement"

Le Programme Environnemental du Centre Mondial de Surveillance et de Conservation des Nations Unies (UNEP-WCMC) soutient aussi la Certification MAC et le commerce aquariophile durable dans son rapport récemment publié : From Ocean to Aquarium: The Global Trade in Marine Ornamental Species. Ce rapport montre que, correctement gérée, l’industrie aquariophile pourrait engendrer une conservation durable à long terme des récifs coralliens, dans des régions où les autres sources de revenus sont limitées.

# # #


Notes de l’éditeur.

Le Marine Aquarium Council (MAC) est une organisation internationale à but non lucratif basée à Honolulu. Elle est financée par l’industrie aquariophile marine, des aquariums publics, des aquariophiles amateurs et des organisations de protection des récifs coralliens. Pour en savoir plus sur le MAC, visitez le site : www.aquariumcouncil.org.

L’O.N.G. Française REEFKEEPERS.net (www.reefkeepers.net), dédiée à la protection des récifs coralliens, soutient et relaye les actions du MAC auprès des aquariophiles marins amateurs et professionnels francophones : http://www.reefkeepers.net/Mac/CertificationMAC.html

Le rapport du Programme Environnemental du Centre Mondial de Surveillance et de Conservation des Nations Unies (UNEP-WCMC) peut être consulté ici :

http://www.unep-wcmc.org/information_services/publications/oceanaquarium/index.htm"

Affichette de Aiglobulles

L'avis de Francois Poiraud-Lambert de l'association Reefkeepers.net

"Nemo est un film formidable pour la qualité de ses images, la précision de ses descriptions, si proches de la réalité vue par les plongeurs et les aquariophiles. Il est regrettable que des risques environnementaux puissent en découler, mais au moins cela offre t-il une opportunité de faire prendre conscience de la fragilité des animaux et des soins qu'll convient de leur apporter. Les poissons souffrent trop souvent de cette image du poisson rouge dans son bocal circulaire (alors même que l'espace vital pour ce poisson rouge (juvenile !) se mesure normalement en mètres cubes), au point que beaucoup y associent tous les poissons. Plus encore en eau de mer qu'en eau douce, la complexité des conditions de vie à apporter nécessite un réel investissement (en temps et en moyens) des aquariophiles qui se lancent dans ce hobby.

Au delà du Film Nemo et des poissons, c'est l'écosystème tout entier qu'il faut protèger, et les actions du Marine Aquarium Council (MAC) sont à cet égard exemplaires. En encourageant les professionnels de l'aquariophilie Marine, des pêcheurs aux détaillants, à se conformer à des normes reconnues mondialement, l'espoir est d'arriver à protèger autant les zones de collectes (en remplaçant les techniques destructives de pêche par des techniques "douces", et en évitant la sur-exploitation des sites) que les animaux collectés, tout au long de leur voyage jusqu'aux aquariums des amateurs. En réduisant les pertes à quelques pourcents au lieu des hécatombes que l'on constate parfois, on évite la sur-exploitation des récifs, tout en protégeant la vie des animaux, et en garantissant la satisfaction de tous les éléments de la chaîne de distribution, du pêcheur qui cherche à survivre au client final qui acquière des animaux sains qu'il gardera longtemps."

Et par rapport à l'aquarium d'eau douce ?

Avec la sortie du film "Le monde de Nemo", nous constatons aussi une hausse des ventes de poissons d'eau douce. Ces achats sont trop souvent impulsifs. Les acheteurs ne sont pas toujours soucieux des besoins de leurs poissons.

Dans un but de conservation et de respect de la nature, rappelons donc que les poissons sont des êtres vivants fragiles. Il est indispensable de se renseigner sur leurs besoins avant d'en aquérir. Dans ce but, mettre son aquarium en eau 3 semaines avant l'arrivée des poissons est primordial ! Dans le cas contraire, vous mettez vos poissons en danger.

Choissisez vos poissons en connaissance de cause, et préférez les espèces d'élevages pour éviter les prélèvements dans la nature... Des sites comme Aquariophilie.org sont là pour vous aider !

Conclusion :

Tout bon aquariophile responsable se doit de respecter la nature. En évitant les prélèvements dans le milieu naturel et en préférant choisir des poissons d’élevages, il cherchera simplement à mieux comprendre la nature pour mieux la préserver.

Vous aussi, faites passer le message ! ;-)

Remerciements et documentation :

Merci à Fabrice Poiraud-Lambert de ReefKeepers.net pour son aide, à Snoopy et Aiglobulles pour leurs illustrations.



Vincent Beau et Nicolas Provini

Auteurs de l'article Vincent B. et Nicolas P. , Décembre 2003.


Voir aussi l'adresse http://www.reefkeepers.net/Mac/Nemo/NemoCommuniquePresse.html

Publicité


Article réalisé par le , modifié le 17 Août 2008.

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page