Acclimatation goutte à goutte avec mise en température

Citation : Acclimater un poisson d'aquarium, pourquoi faire ?L'acclimatation est un moment crucial lors de l'introduction de nouveaux poissons dans un bac. L'acclimatation consiste à faire transiter le ou le...

Catégorie de l'article: Bricolage

Acclimater un poisson d'aquarium, pourquoi faire ?

L'acclimatation est un moment crucial lors de l'introduction de nouveaux poissons dans un bac. L'acclimatation consiste à faire transiter le ou les poissons d'une eau A vers une eau B. L'acclimatation permet d'éviter les choc de température, mais aussi les choc osmotiques, ou choc d'acidités. Le choc osmotique est de loin le plus stressant. Une acclimatation est d'autant plus réussite qu'elle est lente et progressive. La méthode classique consiste tout d'abord à faire flotter les sacs ouverts dans le bac afin d'équilibrer les températures, puis de transférer un verre d'eau du bac dans le sac tout les 1/4 d'heures. Au bout d'une heure, on transfert les poissons dans le bac avec une épuisette, et l'eau du sac est jetée aux égouts.



Le goutte à goutte "classique" dans l'aquarium

La méthode précédente, rapide et simple convient pour une majorité de cas... Cependant, pour certaines espèces fragiles, elle peut se révéler fatale pour les poissons. La méthode du goutte à goutte prend alors toute son importance !

Le principe est simple : les poissons sont vidés avec l'eau du sac dans un petit bac de 5/6 litres, et avec un tuyau à air au quel on fait un nœud, on vient siphonner le bac principal dans le petit bac d'acclimatation.

schéma acclimatation poisson aquarium

Le débit du goutte à goutte est réglé selon la sensibilité de l'espèce, et de la différence entre les duretés des deux eaux. Il peut aller d'une goutte par seconde (voir moins) à plusieurs gouttes par seconde.

Lorsque le bac d'acclimatation est presque rempli, on le vide jusqu'aux 3/4 et on continue le goutte à goutte. Lorsque le bac d'acclimatation à été vider plusieurs fois, on peut considérer que les deux eaux sont identiques. On peut alors transférer l'eau du bac d'acclimatation dans le sac avec les poissons, et le faire flotter dans le bac principal afin d'équilibrer les températures, car inévitablement, le faible apport d'eau par le goutte à goutte ne permet pas de maintenir la bonne température dans le bac d'acclimatation qui va se refroidir.

Une fois le sac a température, on peut lâcher les poissons.

Pour combler le refroidissement du bac d'acclimatation, on peut ajouter un thermoplongeur de très faible puissance et le régler pour maintenir la même température que dans le bac principal.



Le goutte à goutte, c'est bien... oui mais c'est fastidieux...

En effet, il faut surveiller le bac d'acclimatation et le vider régulièrement, tout en contrôlant que la température ne baisse pas trop... Il faut ensuite retransvaser dans le sac et retransvaser dans le bac... De ce fait, cette technique ne suscite que peu d'enthousiasme. Pourtant une méthode beaucoup plus simple existe... Cette méthode consiste à disposer le bac d'acclimatation non pas à l'extérieure du bac, mais dans le bac directement, en utilisant deux siphons. Le premier siphon emmène l'eau du bac dans le bac d'acclimatation, et le second, dirige l'eau du bac d'acclimatation vers les égouts (ou une grosse bonbonne).

acclimatation goutte à goutte avec un tuyau



La mise en place de ce goutte à goutte particulier doit être faite ainsi :

  • Tout d'abord, vider le sac dans le bac d'acclimatation,
  • Placer ensuite le bac d'acclimatation dans le bac principal en le fixant. Le niveau de l'eau dans le bac d'acclimatation doit être inférieur à celui du bac.
  • Installer le tuyau long avec le nœud et amorcer le siphon,
  • Placer le tuyau court et amorcer le siphon.
  • Régler un faible débit pour le goutte à goutte.


La bassine d'eau sale doit faire au moins le volume du bac d'acclimatation, voir le double.

Le principe de fonctionnement est simple : Le siphon long vide à vitesse très lente le bac d'acclimatation. Le niveau d'eau de ce dernier va donc diminuer, créant ainsi une différence de niveau négative par rapport au niveau de bac principal. Le second siphon, de part cette différence de niveau, va faire circuler l'eau du bac principal vers le bac d'acclimatation.

Lorsque au moins 2 fois le volume du bac d'acclimatation a été renouvelé, l'acclimatation est terminée. On peut alors transférer les poissons à l'épuisette sans plus attendre.



Les avantages

Les avantages de cette méthode sont multiples. En premier lieu, on réduit le nombre de transfert des poissons. Ensuite, cela simplifie les manipulations: inutile d'enlever régulièrement de l'eau... Il suffit d'attendre que la bassine soit pleine. Enfin, Le fait que le bac d'acclimatation baigne dans le bac principal permet également d'équilibrer la température.

Au final, les poissons sont moins stressés, car soumis à moins de manipulations, et l'aquariophile se simplifie la tache.



Le matériel

Pour réaliser ce goutte à goutte, vous aurez besoin d'un petit bac, si possible plastique, de 2 à 6 litres maxi (ou plus si la taille des poissons l'exige). La fixation pourra se faire à l'aide de pince a linge. Et enfin, un morceau de tuyau à air pvc...

Pour un investissement nul, ou très faible, vous offrez à vos poisson la meilleur acclimatation qu'il est possible de réaliser. Rappelez vous que l'acclimatation est une étape clé... La majeure partie des décès après une introduction est due à une mauvaise acclimatation...

Publicité


Article réalisé par le , modifié le 01 Octobre 2007.

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page