Le CO2

Citation : La croissance des plantes se réalise par la photosynthèse, qui met en oeuvre la lumière, les éléments nutritifs et le gaz carbonique (appelé dioxyde de carbone ou CO2). Comme tout organisme...

Catégorie de l'article: Techniques/Matériel

feuille d'Hygrophila difformisLa croissance des plantes se réalise par la photosynthèse, qui met en oeuvre la lumière, les éléments nutritifs et le gaz carbonique (appelé dioxyde de carbone ou CO2). Comme tout organismes vivant, les plantes ont besoin de manger et de respirer ! La nourriture est apportée par le substrat avec un sol nutritif et/ou un apport d'engrais (liquide ou solide).

La respiration des plantes ? Les plantes obéissent au cycle jour/nuit. Le jour, c'est la photosynthèse, les plantes consomment du dioxyde de carbone et produisent de l'oxygène. La nuit, les plantes consomment de l'oxygène et produisent du dioxyde de carbone. Sous l'action de la lumière et du CO2 (photosynthèse), les feuilles de la plante fabriquent du sucre (glucides).

Pour obtenir une croissance optimale des plantes, il faut assurer un apport régulier de CO2 dans l'aquarium. Une insuffisance de dioxyde de carbone dans l'aquarium se traduit par l'apparition de calcaire sur les parois et le décor de l'aquarium, l'étiolement et des nécroses des plantes, des variations importantes du pH dans les bacs fortement plantés.

Une petite partie du CO2 dissout dans l'eau, se transforme en acide carbonique. Sous l'action des ions OH- de l'eau, l'acide carbonique se modifie en hydrogénocarbonates et en carbonates. Cette réaction chimique agit directement sur la valeur du pH de l'eau. Plus le pH est élevé, plus cette réaction est importante. En résumé, plus le pH et la dureté carbonatée (TAC) de l'eau sont importantes, plus il faudra apporter de dioxyde de carbone. A l'opposé, des valeurs de pH et de dureté carbonatée faible nécessiteront un faible apport de dioxyde de carbone.

Dans un aquarium, une teneur de 30 mg/litre de CO2 dans l'eau est adaptée à la croissance des plantes et la maintenance des poissons. Une teneur plus importante peut nuire voir asphyxier les poissons.

  • Besoins élevés en CO2 (le pH et le TAC sont élevés) :
    Grand aquarium
    Eau dure
    Lumière intense
    Beaucoup de plantes
  • Besoins faible en CO2 (le pH et le TAC sont faibles) :
    Petit aquarium
    Eau douce
    Peu de lumière
    Peu de plantes
    Filtre lent
    Mouvement d'eau faible

Le CO2 industriel :

kit de distribution de CO2 Il existe dans le commerce de nombreux systèmes de diffusion de CO2. Du plus simple (bouteille + diffuseur + 1 robinet) aux systèmes automatisés qui régule la distribution du CO2 en fonction du pH. Un système se compose d'une bouteille jetable ou rechargeable, d'un détendeur pour transformer la haute pression de la bouteille (60 bars) à la pression ambiante, d'un manomètre pour contrôler la contenance de la bouteille, d'un robinet de réglage manuel ou automatique, une protection anti-retour, de la tuyauterie et enfin un diffuseur dans l'aquarium. On peut également ajouter une électrovanne pour couper l'alimentation la nuit. Une sonde mesurant le pH peut également être raccordé au système. Avec tout ce matériel, votre aquarium ressemble à une usine à gaz !

Les entreprises SERA, DENNERLE, DUPLA, EHEIM, TETRA, ... proposent des solutions complètes, faciles à mettre en oeuvre.

Si l'eau de l'aquarium est très douce, il faut surveiller le pH les premiers jours de fonctionnement du système de filtration de diffusion de dioxyde de carbone. Si le pH devient trop faible, il faut immédiatement diminuer le débit de CO2 et éventuellement durcir l'eau avec un matériaux ou produit calcaire (voir la page sur la dureté pour plus d'informations). Lorsque le pH est stabilisé, une mesure par semaine est suffisante.



Autonomie des bouteilles de CO2 :
(en nombres de jour d'utilisation moyenne soit : 1,5 grammes pour 100 litres)

Contenance
aquarium
bouteille

80 Litres

150 Litres

250 Litres

500 Litres

350

292

156

93

47

500

417

222

133

67

1500

1250

666

400

200

2000

1668

888

532

268



bouteille de CO2 Il faut utiliser du matériel approprié, par exemple, un simple tuyau en silicone sera une véritable fuite s'il est utilisé pour le transport du CO2, alors que les tuyaux PVC vendus par les constructeurs sont totalement étanches et adaptés pour la distribution de dioxyde de carbone.

Vous avez compris que les paramètres pH, TAC (dureté carbonatée) et teneur en CO2 sont interdépendants, le tableau ci-dessous met en évidence leurs relations :


Relation entre le pH, le TAC et la concentration en CO2 (en mg/l).

pH

TAC

6,0

6,2

6,4

6,6

6,8

7,0

7,2

7,4

8

1,8

30

19

12

7

5

3

1,9

1,2

0,3

2,7

44

28

18

11

7

4

2,8

1,8

0,4

3,5

59

37

24

15

9

6

4

2,4

0,6

5,4

87

56

35

22

14

9

6

4

0,9

7,0

118

75

47

30

19

12

8

5

1,2

9,0

147

93

59

37

23

15

9

6

1,5

11,0

177

112

71

45

28

18

11

7

1,8

14,3

240

149

94

59

37

24

15

9

2,4

18,0

300

186

118

74

47

30

19

12

3

27,0

440

280

176

111

70

44

28

18

4

Le CO2 artisanal :

On peut aussi utiliser une recette artisanale pour la fabrication du CO2, par la méthode de la fermentation. Cette installation est la moins chère mais on peut difficilement doser le CO2 sans faire le test de son eau.

Pour un bidon de 5 litres préparé pour un bac de 200 à 350 litres :

Le bidon

  • Se munir d'un bidon de 5 litres, percer le bouchon pour faire traverser un tube à air (suffisamment long pour relier le dispositif au fond du bac)
  • Fixer le tube au bouchon de manière étanche avec du silicone
  • Ajouter à l'autre extrémité du tube un petit diffuseur à air
La préparation

  • Pour un bidon de 5 litres, verser 200 grammes de sucre, une grande cuillérée de bicarbonate alimentaire et 20 grammes de levure boulangère
  • Remplir le bidon avec de l'eau aux 3/4
  • Mélanger vigoureusement la préparation
  • Viser le bouchon préparé sur la bouteille
  • Placer de diffuseur contre la paroi du bac prés du substrat
L'installation est maintenant terminée, Il faut juste penser à remuer la bouteille de temps en temps. La production dure plus de 3 semaines si l'on rajoute de temps en temps quelques cuilliérée de sucre et de bicarbonate (cet ingrédient est facultatif mais rallonge la durée de la production...).

Le mélange devient rosé et produit moins de bulles lorsque la production de CO2 n'est plus effectuée. Il faut alors refaire une nouvelle préparation.

Pour les autres bacs...

Bien que dans l'exemple donné, la recette est faite avec un bidon de 5 litres, on peut adapter le volume du bidon par rapport au volume de son bac. Voici donc un échantillon des volumes à utiliser en fonction de son bac :

  • Pour un bac de - 100 litres, 1 bidon d'1,5 litres suffit
  • Pour un bac dont le volume est compris entre 100 et 200 litres, 2 bidons d'1,5 litres suffisent
  • Pour un bac de 200 à 350 litres, on utilisera un bidon de 5 litres.
  • Pour un bac de 350 à 600 litres, on utilisera 2 bidons de 5 litres...


Dans tous les cas, il faut adapter les quantités. Cette recette est une de celles que l'on trouve sur le net, elle à déjà été améliorée et modifiée suite aux remarques des internautes mais ce n'est pas la recette miracle et les quantités sont plus ou moins approximatives selon la température de la pièce ou ce que vous pourrez constater avec votre aquarium...




Publicité


Article réalisé par le , modifié le 14 Août 2008. Google+ Nicolas

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page