Elevage de crevettes dulcicoles par un amateur

Citation : Avant propos...- Une crevette dite dulcicole... définition: Qui vit en eau douce et qui se reproduit en eau douce.Bien faire le distingo avec ...- Une crevette dite amphidrome: qui vit tantôt en ea...

Catégorie de l'article: Crustacés

Avant propos...
- Une crevette dite dulcicole... définition: Qui vit en eau douce et qui se reproduit en eau douce.
Bien faire le distingo avec ...
- Une crevette dite amphidrome: qui vit tantôt en eau salé, tantôt en eau douce.

Désireux d'élever, de reproduire et de distribuer "à petite échelle style nano entreprise", quelques variétés de ces crustacés, et ayant eu des petites expériences de maintenance, j'ai du déterminer, suivant l'emplacement accordé à cet effet, une batterie de bacs. J'ai opté pour des tailles assez spacieuses (principalement des 80l) pour des crevettes, mais non sans raisons.

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicole-par-un-amateur_a07261214_0.jpeg



La première raison découle d'un constat. Dans un bac de 20l, une surpopulation arrive rapidement provoquant un net ralentissement du développement des jeunes.
La seconde raison, l'entretien devient moins rigoureux, et les variations de paramètres sont mieux maitrisés.
Et enfin, aquariophile depuis 40 ans, j'ai retenu que mes idées d'hier ne sont plus celles d'aujourd'hui, et demain... Ce type de bacs pourra convenir pour d'autres essences.

Les enjeux économiques et pratiques...

Le support
J'ai réalisé mes supports. C'est plus cher, mais j'ai eu toute liberté. Ainsi, j'ai préféré 4 supports indépendants, c'est plus modulable et moins lourd. En prime, j'ai la solidité et la stabilité avec du tube métal de 40x40.
J'ai ainsi pu déterminer la longueur des plateaux... 102 cm idéal pour un bac standard d'1m.
Étant limité par un plafond à 2.20m, je me suis contenté de 2 hauteurs. Accès plus aisé dans les bacs, et l'entretien du sol facilement accessible. Je ne regrette pas.

Si vous avez l'âme d'un bricoleur et suffisamment d'expérience pour déterminer vos besoins, faites par vous même, c'est plus onéreux, c'est plus contraignant. Ensuite à l'usage, c'est le bonheur.

bacs et matériel
J'ai récupéré quelques uns de mes bacs.
J'ai fait réaliser 10 bacs de 50x40 pour compléter l'ensemble.
Après beaucoup d’hésitation, j'ai installé 10 filtres à décantation Biobox muni de pompe à faible débit (200 à 300 l/h). Prix modéré, masses filtrantes importantes et après avoir fait sauter les couvercles (avec délicatesse...le couvercle sera toujours utile) pas besoin de racheter les recharges. L’économie réalisée au fil du temps est loin d'être négligeable.
L’équilibre puissance/filtration est excellent, avec un peu d'expérience l'entretien devient assez facile, les mini crevettes ne sont pas aspirées et lorsque les masses saturent le niveau d'eau baisse provoquant un début d'élévation du filtre.

Au début, j'ai pesté sur ce filtre. J'ai été obligé d'adapter des crochets en alu pour l'accrocher. Retirer les masses de filtration sur un marchepied... c'est gavant. J'ai testé d'autres modèles, j'en suis revenu. Moi qui était habitué aux filtres externes de qualité supérieure... Avec la pratique, j'ai fini par comprendre, que ce filtre est un excellent compromis.

J'ai complété l’éclairage qui me manquait par des rampes LEDs à prix très modéré chez Leds univers.
Par sécurité, tous mes bacs inférieurs sont équipés d'un chauffe eau, au cas où.
La température de la pièce
18° l'hiver: Ces invertébrés supportent des températures bien plus basses, mais la reproduction s'estompe.
24° l'été: convient idéalement pour les crevettes. Attention pas de températures supérieures à 26° pour la Caridina.


Préparation des bacs

Les espèces maintenues
Neocaridina davidii (anc. heteropoda): nombreuses sélections rouge, orange, jaune, bleu, noir...
C'est la crevette la plus commune sur le marché avec la fameuse red cherry.

Caridina cf. Cantonensis: Idem, nombreuses sélections, de la bee à la tiger avec leurs multiples variations.
Variété qui a donné les très recherchées taiwan bee.

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicole-par-un-amateur_a07261804_1.jpegPhoto : Neocaridina davidii bloody Mary.

Les paramètres de température sont similaires pour les 2 espèces. Par contre, la Caridina ne tolère pas une eau alcaline alors que la Neocaridina accepte des eaux alcaline à légèrement acide.
Pour faire simple:
Si l'eau est trop acide, la reproduction des Neocaridina cesse. Sur le long terme même les adultes dépérissent
Si l'eau est alcaline, la reproduction des Caridina chute. Au dessus de 7,4-7.5 les adultes ne tiennent pas.
Si dans la théorie, il est possible de garder ensemble ces 2 espèces en calant le pH autour de 6.5, dans la pratique, il est difficile de le maintenir sur du long terme. Avec un KH faible, le pH a tendance à s'acidifier si la maintenance n'est pas rigoureuse. Par expérience, j'ai cessé toute cohabitation entre ces 2 espèces.


A savoir, toute cohabitation entre heteropoda de sélection différente anéantie tout le travail
Et toute cohabitation entre Caridina cf. cantonensis créer des hybrides.

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicoles-par-un-amateur_a08121417_2.jpeg photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicoles-par-un-amateur_a08121417_3.jpeg

Sur ces photos on croirait voir des fleurs sur les plantes, dommage je n'ai pas réussi a rendre l'éclat réel.


A mes yeux, la crystal red ou black (Caridina cf. cantonensis crystal) est la variété la plus visible. Quel que soit la taille du bac et son décor, elle ne passe pas inaperçue, elle est superbe. De plus, sa taille est légèrement plus grande que la neocaridina et son activité plus intense. Et cerise sur le gâteau, déjà toute petite s'est la miniature de l'adulte, la souche est très stable et les mâles sont aussi colorés que les femelles.

Sur la photo de droite l'association de poissons (ici Corydoras et Ancistrus) ne gênent pas les crevettes. Dans de petits bacs de 50l il faut se limiter avec des micro poissons, mais dans de grands bacs 1m et plus j'ai fais cohabiter et multiplier cette crevette avec des Cichlidés nains.
photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicoles-par-un-amateur_a08121417_4.jpeg


Composition des bacs
Quelle que soit l'espèce, la composition du bac est identique:
Du sable neutre et des roches neutres pour ne pas influencer les paramètres, pas de sol nutritif, pas d'engrais.
Je précise... il n'est pas facile d'être assuré d'avoir des éléments neutres avec des distributeurs plutôt discret sur la composition des sables et des substrats enrichis.
Pour le reste comme tout aquarium, des racines et des plantes.
Un point qui à son importance. Pour des raisons pratiques, j'ai fini par comprendre qu'un dégagement spacieux à l'avant du bac est capital pour pêcher les crevettes... J'ai banni la mini épuisette, c'est bon pour du 20l. Idem pour les plantes trop envahissantes qui viennent sans cesse occuper cette place dégagée.



photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicole-par-un-amateur_a07262124_2.jpegphoto http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicole-par-un-amateur_a07262124_3.jpeg

Ici on voit mon bac d'1metre et 6 bacs de 50x40x40

Photo ci dessus: Caridina cf. cantonensis crystal black



Préparation de l'eau et entretien

Je rappelle, à ceux qui ne parviennent pas à maintenir des paramètres stables. Il ne sert a rien de modifier les paramètres de l'eau si un des éléments incorporés vient perturber votre travail.

Pour les Caridina:
Eau osmosée reminéralisée aux sels Press pour obtenir un GH aux alentours de 8. Si le pH n'est pas acide (suivant l'osmoseur le pH n'est pas identique), j'acidifie l'eau avec de la tourbe.
Pour les Neocaridina:
2/3 d'eau osmosée + 1/3 d'eau de conduite

Ci-contre: Caridina cf. Cantonensis tiger


Mon entretien mensuel se limite à un changement d'eau de 10 à 20%, à un contrôle et nettoyage si besoin des filtres.
Il n'est pas rare aussi de tailler les plantes plus ou moins sévèrement, et aussi de nettoyer les vitres plus par besoin photographique que par nécessité.
Je suis confronté aussi à supprimer les lentilles d'eau que je ne parvient pas à éradiquer totalement et de temps à autres, à ponctionner des escargots type Malais.
photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicole-par-un-amateur_a07262124_4.jpeg


Maintenance et reproduction

Quel que soit le choix de l'espèce, j'alloue une seule variété de crevette par bac. Si je leur ajoute des compagnons, je me limite aux espèces qui ne nuiront pas à leur expansion. Soit des micro-rasbora, des corydoras, des escargots...

Honnêtement, ces décapodes ne demandent pas grand chose. Une distribution de nourriture par jour 5 fois par semaine et c'est tout. Je peux m'absenter une semaine, ou les oublier quelques jours pour d'autres activités. Je ne constate aucune incidence. Elles se contentent d'aliments pour crevettes enrichis à la spiruline et de pastilles pour poissons de fond. Je les gâte, je leur prépare de temps à autre une mixture à base de moules, salade, concombre, poisson...

Une fois bien implantées dans le bac, rapidement les premières reproductions commencent. Je les laisse tranquille, pas de prélèvement trop hâtif. Je laisse tourner ainsi pendant au moins 6 mois. Quand je vois la population exploser, je commence les prélèvements avec modération. Je suis devenu méfiant, gare aux prélèvements trop intenses, qui stoppent la culture pour plusieurs mois.

Tout ne me réussit pas super...
La Yellow par exemple (Neocaridina davidii var. yellow). Je n'arrive pas à la multiplier ou si peu.
La Blue velvet (Neocaridina davidii blue velvet). Le bleu n'est pas suffisamment marqué. Elle a besoin d'un bac adapté pour apprécier sa couleur.
Certaines souches ne sont pas correctement stabilisées; une partie de la descendance ne correspond pas au standard.

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicoles-par-un-amateur_a08121417_8.jpegMes petits bacs de 20 et 30 litres qui ne sont guère adaptés à un élevage productif, trouvent une utilité incontestable pour d'autres fonctions comme:

-Accueillir une nouvelle souche qui demande une surveillance accrue.
-Améliorer par sélection la couleur d'une espèce.
-Faire des croisements entre deux espèces.
-Regrouper les taiwan bee pour améliorer leurs productions.


Publicité

Avec Le Bon Coin, il est facile de proposer des crevettes à vendre. Réaliser une bonne annonce n'est pas si simple.

Pour le local cela à moins d'importance.
Les gens se déplacent et peuvent juger. Je part du principe qu'un client qui part de chez moi doit avoir fait une bonne affaire.
- le prix doit être intéressant
- l’accueil chaleureux
- Je doit être généreux, ajouter quelques crevettes, une plante...etc.
Les clients viennent 1 fois, 2 fois, parfois plus. Un client content revient. OK, mais j'habite une petite ville et même si certains habitent à plus de 50km à la ronde, le potentiel n'est pas énorme et mes ventes patinent.

Donc pour maintenir les ventes, je me suis tourné vers l'envoi sur toute la France.
Alors là, je dois soigner l'annonce.
Les photos, doivent représenter correctement le produit que je vends. J'ai du investir dans un objectif macro. Ainsi toutes les photos de mes annonces reproduisent, sans tricherie, la couleur réelle des crevettes.
Pas de flash, lumière naturel entre 6000 et 7500K.
Si le client recevait un produit qui ne correspondait pas a l'annonce, sa déception serait grande... Je ne veux pas de cela.

Et puis aussi les annonces sur les forums.
Forum crevette = vendeurs passionnés = crevettes plus résistantes, plein de photos, envoi comme ou mieux que les pros. L' acheteur vient écrire directement sous l'annonce pour donner son appréciation. Attention, ici l’exigence est très haute.

L'envoi

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicoles-par-un-amateur_a08121417_9.jpegphoto http://www.aquariophilie.org/images/article/Elevage-de-crevettes-dulcicoles-par-un-amateur_a08121417_10.jpeg

Je me suis penché sur le problème. Après quelques envois de fortune, j'ai réglementé une méthode efficace et rassurante pour moi, comme pour le client. Jusqu'à aujourd'hui, malgré 2 ou 3 aléas de retard dû à La Poste, cette technique (copier sur les pros) m'a apporté 100% de réussite.


Les conclusions

Cette expérience m'a permit de regarder l'aquariophilie d'une autre manière sur plusieurs points.

1- J'ai côtoyé des aquariophiles passionnés super. C'est toujours un grand plaisir de partager avec eux et j'éprouve une satisfaction quand je ressens leur bienveillance envers moi.
2- J'ai aussi appris à juger rapidement, on trouve des cas. Mais dans l'ensemble, j'ai le sentiment que les aquariophiles sont principalement des personnes plus responsable que la moyenne.
3- Aborder l'aquariophilie de cette façon, tenir un cahier de compte, un cahier de clients, m'a ouvert un regard sur moi-même. Inconsciemment, les qualités et les défauts des uns et des autres ont eu un impact sur moi. Je crois que j'ai bonifié. MDR

Je ne voudrais pas terminer cet article sans parler un peu fric. J'ai voulu démontrer à Madame que l'aquariophilie pouvait rapporter. Voila plus de 30 ans que cette passion grève mon budget. Depuis 3 ans que j'ai commencé cette aventure, j'ai investi exactement 8600€ et je suis toujours en déficit de 4500€ a l'heure actuelle. Ne riez pas...



Publicité


Article réalisé par le , modifié le 12 Août 2015.

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page