Les artémias

Citation : IntroductionLa nourriture est un aspect très important de l'aquariophilie et influe beaucoup sur la santé d'un poisson. Même si certains de nos pensionnaires ne sont pas difficiles et se satisfont ...

Catégorie de l'article: Autres

Introduction

La nourriture est un aspect très important de l'aquariophilie et influe beaucoup sur la santé d'un poisson. Même si certains de nos pensionnaires ne sont pas difficiles et se satisfont de la plupart des nourritures qu'on trouve dans les commerces (pastilles, flocons et nourritures lyophilisées), d'autres sont plus exigeants et obligent parfois l'aquariophile à déborder d'imagination pour varier leurs menus (coeur de boeuf, nourriture congelée ou proies vivantes).

Les proies vivantes

Certaines recettes permettent de réaliser assez facilement des menus variés (préparations de coeur de boeuf ou préparations pour discus), mais les proies vivantes peuvent parfois poser plus de problèmes.
Parmi ces proies vivantes, il convient de différencier plusieurs types:
- les alevins, qui constituent une bonne source de nourriture dans un bac et permettent de préserver un instinct de chasseur chez les prédateurs, mais il n'est pas donné à tout le monde d'avoir suffisamment de naissances pour pouvoir nourrir ses "gros" poissons rien que de cette manière.
- une autre source assez prisée est la récolte de larves en pleine nature. Même si cette méthode peut s'avérer assez fructueuse en saison, il faut cependant rester prudent et connaître la faune qu'on croise en forêt ou dans les marres. Il est en effet assez facile d'insérer des larves de prédateurs dans un bac par manque de connaissance et de se retrouver avec de graves problèmes quelques semaines après l'insertion des larves.
- enfin, une troisième méthode est l'élevage. Cette méthode est la plus sûre, et même si elle nécessite une attention particulière pour mener à bien l'éclosion, elle présente l'avantage d'offrir en toute saison une source de nourriture idéale, riche et équilibrée pour les poissons.

Je m'attarderai dans les paragraphes suivants sur les artémias et sur leur élevage. Elles constituent une des sources de nourriture vivante les plus facile à mener à bout, et les oeufs pour commencer une culture se trouvent facilement.

artémias

Arté-quoi? Artémias...

Les artémias salina sont des petits crustacés (Arthropodes) qui atteignent la taille d'1 cm à l'age adulte. On les trouve partout dans le monde, tant en Australie qu'en Inde, en Europe ou en Asie Centrale. Elles vivent dans des marais salants où elles se nourrissent de microalgues. Dans le commerce, il est plus fréquent de trouver des oeufs d'artémias (cystes) que des larves (nauplies) ou des spécimens adultes. Les cystes doivent en effet être conservés au sec et sous vide, ce qui facilite grandement leur stockage et leur distribution. Par contre, le fait que ce soient les nauplies ou les spécimens adultes qui servent de nourriture aux poissons implique qu'il faille les faire éclore, et éventuellement les faire grandir, si ce sont des spécimens adultes que l'aquariophile désire donner aux poissons.

Des cystes aux nauplies

L'éclosion des oeufs ne nécéssite pas un bac +6 en biologie ni un labo digne des plus grosses sociétés pharmaceutiques. Des kits d'éclosion sont disponibles dans le commerce, mais il est aisé d'en fabriquer un soi-même. Le principe repose sur une "copie" de la nature, c'est-à-dire fournir une eau légèrement salée aux cystes et attendre 36 à 48 heures (en fonction de la température ambiante) pour qu'ils éclosent. Après éclosion, les larves sont visibles à l'oeil nu et nagent entre deux eaux, les oeufs non éclos reposent dans le fond du récipient et les coquilles vides flottent à la surface. Il reste enfin à prélever les nauplies pour nourrir les poissons.

Plusieurs méthodes sont proposées sur la toile pour mener à bien une éclosion de cystes (une première ici, une seconde à cette adresse et une troisième là par exemple), mais toutes ces méthodes fonctionnent de la même manière:
- disposer d'un récipient (bouteille dont le cul a été coupé, boîte en plastique, etc),
- remplir le récipient d'eau légèrement salée (30g/L),
- bricoler dans le fond du récipent une arrivée d'air (pompe à air par exemple) pour répartir les oeufs dans le récipient,
- ajouter les oeufs et les laisser éclore,
- récolter les nauplies d'artémias (l'utilisation d'une source lumineuse permet de les rassembler avant de les syphoner),
- insertion des nauplies dans le bac.

Les larves peuvent survivre quelques minutes en eau douce, ce qui laissera donc le temps à vos poissons de se délecter de cette nourriture riche.

Consultez les liens fournis pour plus de détails sur les montages et sur le matériel requis.

Des nauplies aux artémias


L'élevage des nauplies vers l'âge adulte n'est par contre pas aussi simple. Ce procédé prend du temps (plusieures semaines) et la réussite dépend de plusieurs facteurs extérieurs, le plus dûr étant d'arriver à les nourrir. Plusieures aliments peuvent être utilisés: des éléments nutritifs spécifiques disponibles dans le commerce, des algues vertes (chlorelles), des protozoaires ou des infusoires, etc.
Dans une eau salée, à température constante (+/- 15°) et avec une bonne source de lumière pour le développement des algues (nourriture principale des artémias), les artémias devraient se reproduire et évoluer de manière autonome dans le récipient et fournir ainsi une source de nourriture inépuisable pour les poissons.

Conclusion

J'espère que cet article vous aura ouvert sur une nouvelle sorte de nourriture à donner à vos poissons. Il est assez simpliste, mais permet de vous donner une idée du fil rouge de l'élevage d'artémias. Une recherche sur la toile et la consultation des différents liens cités dans l'article vous permettront de mettre en marche votre propre élevage et de mener à bien vos éclosions.

Une dernière remarque cependant, comme toujours, l'utilisation d'artémias comme seule source de nourriture n'est pas bénéfique pour les poissons. N'oubliez pas de varier leurs menus, ils vous remercieront par leur santé, leurs couleurs et leur vivacité.

Sources:
http://www.aquasquale.com
http://www.aqualiment.com
http://georges.dolisi.free.fr

Publicité


Article réalisé par le , modifié le 11 Janvier 2006.

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page