Les différents types de bacs pour la maintenance des crevettes.

Citation : Les crevettes sont relativement nouvelles sur le marché de l’aquariophilie. Un engouement qui peut s’expliquer par le fait que certaines espèces peuvent se contenter de volumes généralement inadapt...

Catégorie de l'article: Crustacés

Les crevettes sont relativement nouvelles sur le marché de l’aquariophilie. Un engouement qui peut s’expliquer par le fait que certaines espèces peuvent se contenter de volumes généralement inadaptés à la plupart des poissons. Le marché des crevettes semble aller de paire avec celui de la nano-aquariophilie. Les bacs proposés dans le commerce ont des volumes commençant généralement à 10L. Ce volume me semble un peu petit pour avoir une population de crevettes viable sur le long terme (ce n’est pas impossible cependant). Il vaut mieux partir sur des bacs de 20L (qui font généralement moins, environ 17-18L). Cependant toutes les espèces de crevettes ne peuvent se contenter d’un bac aussi petit. Attention également à la tentation de mettre plusieurs espèces de crevettes ensemble. Cela demande certaines précautions. Dans le cas où les paramètres de l’eau conviennent aux deux espèces il y a des précautions à prendre. Un de mes bacs avec CRS et Neocaridina.cf.heteropoda a été un échec de cohabitation car les N.cf.heteropoda se reproduisaient bien plus vite et s’imposaient dans le bac. Les CRS étaient tout le temps cachées. Par contre une cohabitation des mêmes N.cf.heteropoda avec des C.multidentata se passe bien pour le moment. J’explique ce succès par le fait que les C.mutidentata même si elles ne se reproduisent pas sont plus grosses que les N.cf.heteropoda et ne sont pas gênées par elles. Même si elles sont moins nombreuses (une dizaine) elles arrivent à s’imposer. De plus, elles ne sont pas actives aux mêmes moments de la journée (soir et matin pour les C.multidentata et au milieu de la journée pour les N.cf.heteropoda ce qui permet de pouvoir profiter des 2 espèces.
Je vais commencer par parler des crevettes naines qui se maintiennent et se reproduisent en eau douce.

Bacs pour Neocaridina cf. heteropoda (Red Cherry- Sakura-crevettes cerises, N. sp yellow, N. sp. Green) ou Neocaridina cf. zhangjiajiensis (White pearl, Blue pearl, Amber etc.)


Il s’agit de crevettes relativement faciles à maintenir et reproduire. Elles sont assez tolérantes concernant les paramètres de l’eau et assez résistantes. On peut se passer d’acclimatation au goutte à goutte avec elles, il suffit de vérifier si les pH , GH et températures entre les 2 eaux ne sont pas trop différents et de transvaser des petits volumes de l’eau du bac d’accueil dans l’eau de transport régulièrement.
Le volume minimum est de 20L. Elles pourront s’y reproduire. Le bac devra être équipé d’une couche de sable de Loire ou autre substrat, les crevettes apprécient le fait de pouvoir fouiller le sol. Si le bac est dans une pièce chauffée le thermoplongeur n’est pas indispensable (attention cependant si vous coupez le chauffage lors de départs en vacances etc.). Il faut prévoir un filtre (interne, externe ou cascade), une lampe sur minuterie si vous prévoyez un bac planté. Dans l’aménagement du bac les crevettes apprécieront la présence de plantes, de mousses, de roches et de racines. Elles nagent assez peu et sont essentiellement au sol. Avoir un décor avec du relief permet ainsi d’avoir des crevettes à différents niveaux de l’aquarium.
photo https://www.aquariophilie.org/images/article/Les_differents_types_de_bacs_pour_la_maintenance_des_crevettes__a01191851_0.jpeg
Un bac de 18L avec chauffage, filtre cascade, lampe 11W. Population Neocaridina heteropoda var. yellow, mousses et cryptocorynes (sans substrat).

photo https://www.aquariophilie.org/images/article/Les_differents_types_de_bacs_pour_la_maintenance_des_crevettes__a01191856_1.jpeg
Des pierres volcaniques servent de support aux Riccardia et Cladophora sur lesquelles se trouvent les crevettes.

Bacs pour Caridina cf. cantonensis (Cristal red-CRS, Cristal black-CBS, bee, tiger, tiger blue, White snow etc.)

Ces crevettes sont beaucoup plus exigeantes que les précédentes en termes de qualité d’eau. L’acclimatation au goutte à goutte est indispensable et elles nécessitent une eau aux bons paramètres et surtout qui ne varient pas. Si vous habitez une région qui a une eau aux bons paramètres (eau légèrement acide et faiblement minéralisée) cela ne pose pas de soucis. Par contre si votre eau ne convient pas il faut alors envisager un mélange d’eau de conduite/ eau du robinet avec d'éventuels éléments correctifs (fruits d'aulne, tourbe pour l'acidité). Pour éviter des variations de paramètres fatales à ces crevettes il est bon de prévoir un sol actif (qui a un effet tampon, c'est-à-dire correcteur vis-à-vis des paramètres de l’eau) type Amazonia, Nature Soil d'Oliver Knott, Florabase etc. Ces sols sont assez chers et sont donc tout indiqués pour les petits bacs. Ils présentent l’avantage d’être également un sol nutritif pour les plantes. L’effet tampon de ce sol s’estompe avec les années. Au bout de 2 ans il faut commencer à être attentif afin de détecter si l’effet tampon de ce sol est toujours aussi efficace. Attention ces sols servent juste à tamponner les variations, c’est à nous de mettre la bonne eau. Si l’on n’est pas vigilant à la qualité de l’eau que l’on introduit l’effet tampon risque d’être insuffisant et on risque d’épuiser l’effet tampon très rapidement. Ce sol n’est pas obligatoire si l’on arrive à avoir une eau aux bons paramètres constants cependant son efficacité a été prouvée avec ces crevettes.

Bacs pour les crevettes sulaweziennes (des îles Célèbes) Caridina dennerli (Cardinales), Caridina woltereckae ( Arlequins,ex.Caridina cf.spongicola), yellow cheek etc.


Ces crevettes proviennent des lacs Malili (Towuti, Matano) qui ont une eau très pauvre en nutriment, assez basiques et à faible dureté. Des eaux de cette qualité sont très difficiles à trouver en France. Ces crevettes sont très fragiles et leur possession est à privilégier pour les personnes déjà habituée à la maintenance de crevettes. La méthode utilisée pour obtenir une eau satisfaisante est d’utiliser l’eau de Luchon en bouteille.
Le bac doit être chauffé entre 27°C et 29°C. A ces températures l’eau est relativement pauvre en dioxygène. Le système de filtration recommandé est celui d’un filtre exhausteur. Ce type de filtre est adapté car les crevettes ne sont pas de grosses pollueuses et donc ne demandent pas une filtration énorme. De plus ce filtre oxygène l’eau ce qui a l’avantage d’augmenter le taux de dioxygène dissous dans l’eau d’autant plus que, plus la température est élevée (ici vers les 28°C) et plus les gaz dissous dans l’eau se font rares. Et en bonus cela permet de faire tendre le pH vers des valeurs plutôt basiques.
Pour l’aménagement du bac beaucoup de plantes ne sont pas adaptées à ces températures. Les lacs d’origine sont d’ailleurs relativement dépourvus de végétaux. On peut prévoir de mettre des mousses originaires de ces lacs (on les trouve en cherchant un peu) mais d’autres plantes peuvent convenir (allez voir du coté des bacs à discus, les températures sont sensiblement les mêmes, par contre le pH et les volumes ne sont pas les mêmes). Pour le sol on peut privilégier un sol sombre si on en trouve, sinon un sol neutre type sable de Loire convient .
De magnifiques gastéropodes du genre Tylomelania sont également originaires de ces lacs. Dans des bacs pas trop petits (35L) on peut prévoir de mettre quelques individus. Cependant certains Tylomelania ont des préférences soit pour les sols rocheux, soit pour les sols sableux. A défaut d’information dessus il est bon de prévoir les 2 types de substrat pour eux. Les roches volcaniques classiques sont tout à fait adaptées pour ce type de bac. Certains tylomelania ont sur leur coquille de la mousse qui est une source de nourriture pour les crevettes. Certains éleveurs on vu un de bons résultats avec les tylomelania et les crevettes.
Selon d'autres personnes il faut au contraire privilégier la qualité de l'eau. L'eau des lacs du sulawezi étant très pure il peut être recommandé de fair ede même en aquarium. Absence de Tylomelania qui sont source de polution, absence de plantes et filtration sous filtre UV.
Attention les informations données sont ici trop générales pour monter correctement un bac. Il faut bien se renseigner sur les paramètres précis dont a besoin chaque crevette. J'ai généralisé en tenant compte des crevettes le plus souvent proposées à la vente. Il existe des crevettes sulawézienne moins exigeantes (mais peu disponible car leur intéret esthétique est plus limité) et aussi certaines dont les eaux sont bien différentes.

Bacs pour crevettes naines de taille plus importantes (4-6cm). Caridina multidentata (ex.Caridina japonica, crevette d’Amano), Caridina cf. propinqua (Sunkists)

Concernant les C.multidentata et les C.cf. propinqua elles sont assez faciles à maintenir car elles tolèrent une plage de paramètres sont assez large par contre leur reproduction est assez ardue car les zoés nécessitent un passage en eau saumâtre.
Pour ces crevettes il est bon de prévoir des bacs avec un volume pas trop petit. 35L (50cm de façade) semble une taille minimum acceptable. Elles font à peu près la même taille une fois adulte. C.multidentata est une bonne nageuse et apprécie d’avoir un espace de nage important. De part leur caractère très placide, leur taille assez importante et leur capacité à tolérer des paramètres assez larges ces crevettes sont particulièrement adaptées aux bacs communautaires avec des poissons compatibles. Il n’y a pas de bac type qui leur convient du moment qu’elles disposent d’un volume suffisant et d’une eau aux bons paramètres.

Bac pourCaridina babaulti (crevette verte des Indes)

Les C. babaulti se reproduisent en eau douce (non salée) sans difficultés particulières. Elles mesurent 4 cm environ. Elles viennent de milieu ou les eaux sont assez dure et sont des crevettes assez sensibles. Il leur faut un bac de volume pas trop petit et surtout aux paramètres stables.

Pour les autres crevettes

Pour les crevettes filtreuses comme Atyopsis moluccensis (crevette bambou) ou Atya gabonensis (crevette bleue du gabon) leur taille imposante en font des crevettes qui semblent adaptées aux bacs communautaires. Cependant elles ont des exigences dont il faut tenir compte notamment vis à vis de leur mode de nutrition. Elles se nourrissent à partir d’éléments en suspension dans l’eau qu’elles récupèrent au travers des soies (balais) situés à l’extrémité de leurs pattes. Il faut donc que le bac dans lequel elles sont ait un volume et un débit de filtration importants afin de maximiser le nombre de particules en suspensions dans le bac. Les crevettes risquent d’abimer leurs soies si elles sont contraintes de trouver leur alimentation en fouillant le sol.

Atya moluccensis dans un bac de 220L (Pecky)

photo https://www.aquariophilie.org/images/article/Les_differents_types_de_bacs_pour_la_maintenance_des_crevettes__a03032149_2.jpeg

Pour les crevettes à grandes pinces (Macrobrachium sp.) il y a plusieurs paramètres à prendre en compte. Selon les espèces elles peuvent mesurer de 3cm à 25cm et vivent dans des eaux très différentes. Leur caractère intra-spécifique et inter-spécifique est également à prendre en compte. Les mâles sont parfois territoriaux et il faut veiller à ce qu’ils disposent de l’espace nécessaire pour éviter tous problèmes. Ce sont généralement des crevettes prédatrices qui peuvent s’en prendre aux autres crevettes ou aux gastéropodes présents. Selon les espèces il y a également des risques de prédations envers les poissons, particulièrement ceux présents au fond du bac. De manière générale ces crevettes sont peu adaptées aux nano-aquariums et bacs communautaires.
On trouve aussi de plus en plus dans le commerce des crevettes Caridina longirostrisou crevettes pinocchio. Ces crevettes ont une reproduction avec stade larvaire passant par eau saumâtre/salée donc difficile à réaliser en aquarium. Ces espèces vivent dans les zones d'estuaires de fleuves asiatiques (Sud de la Chine par exemple). Les paramètres nécessaires me sont inconnus car dans les estuaires il y a des zones bien distinctes en fonction des mouvements d'eau de mer et d'eau douce (marée montante l'eau de mer plus dense se retrouve au fond alors que l'eau douce venant du fleuve se retrouve au dessus). Cependant il y a eu des maintenances réussies dans des eaux assez douces.

Caridina gracilirostris et le bac de 300L les accueillant

photo https://www.aquariophilie.org/images/article/Les_differents_types_de_bacs_pour_la_maintenance_des_crevettes__a03032149_3.jpeg photo https://www.aquariophilie.org/images/article/Les_differents_types_de_bacs_pour_la_maintenance_des_crevettes__a03032150_4.jpeg





Publicité


Article réalisé par le , modifié le 03 Mars 2010.

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page