Maintenance, reproduction et élevage d'Hypancistrus zebra

Citation : C'est fin 2003 début 2004 que mon fils et moi avons eu l'envie de maintenir et de tenter de reproduire l'Hypancistrus zebra, après avoir fait " un tour " plus ou moins approfondi dans la ...

Catégorie de l'article: Poissons

C'est fin 2003 début 2004 que mon fils et moi avons eu l'envie de maintenir et de tenter de reproduire l'Hypancistrus zebra, après avoir fait " un tour " plus ou moins approfondi dans la maintenance et la reproduction des Cichlidés endémiques du lac Malawi et surtout après avoir parcouru de long en large les articles et posts écrits sur le Net par Christophe Girardet, qui à l'époque se lançait dans l'aventure " rio Xingu ".
Nous avons donc acquis pour la modique somme de 449,50 euros six poissons allant de 6,3 et 5,8 cm pour les premiers spécimens (janvier 04) en passant par 5,7 et 5,5 cm pour les seconds (février 04) et enfin 5,2 et 5,1 cm pour les derniers (décembre 04).
A l'heure actuelle les 2 plus petits, insexables lors de leur achat s'orienteraient plutôt vers le sexe masculin, ce qui forme un groupe de 5 mâles et une seule femelle.
Après avoir visités plusieurs bacs, allant du 300 litres communautaire au 110 litres spécifique au volume correct mais à la surface trop restreinte, ils ont finis par élire domicile dans un Juwel Rio 125 spécialement aménagé pour eux en date du 11 janvier 2005.

Mais avant de parler de captivité, nous vous invitons à découvrir le biotope du L046 : le Rio XINGU

1 - Le biotope :

rio Xingu du Brésil

Les Hypancistrus zébra sont présents au Brésil dans le rio Xingu, affluent de l'Amazone, exclusivement en amont de la ville d'Altamira, province de Parà au sud du fleuve Amazone.Leur habitat est constitué de failles et anfractuosités rocheuses étroites et le lit du Xingu de roches d'origine volcanique, de sable et de débris végétaux.
L'eau possède un taux d'oxygène élevé, du au débit impressionnant du rio, et son pH se situe aux alentours de 6,5.
Le Xingu peut atteindre, par endroit, la largeur d'un kilomètre ; c'est le cas du site de pêche en amont de la ville d'Altamira où les L046 peuvent être présents jusqu'à 10 mètres de profondeur.
Le débit moyen du rio Xingu est de 8 690 m3/seconde tandis que l'Amazone avoisine les 200 000 m3/seconde.Une petite comparaison avec un fleuve européen bien connu ; le Rhône dont le débit maximum jamais enregistré fut de 11 500 m3/seconde, entre Arles et Tarascon lors de la crue de décembre 2003.

rio Xingu du Brésil

Situation du Rio Xingu affluent de l'Amazone
Situation du Rio Xingu affluent de l'Amazone

Situation géographique de la ville d'Altamira
Situation géographique de la ville d'Altamira

2 - Le poisson :

Ce poisson appartient à la famille des Loricariidae, genre Hypancistrus, espèce zébra.

Avant d'être classé comme tel en 1991 ( Isbrucker et Nijssen ), il était répertorié sous le code L 046 et L 173.
Ses noms vernaculaires étaient ou sont encore :
  • Peckoltia impérial zébra
  • Pléco zébre
  • L046
  • L173
L'Hypancistrus zébra est un poisson réophile dont la morphologie est adaptée au milieu dont il est inféodé, à savoir la possession d'une ventouse buccale ( bouche infère ) lui permettant de se fixer sur les pierres balayées par les forts courants du Xingu.

Plutôt qu'une longue description sur l'aspect du poisson, une photographie permettra de mieux cerner sa morphologie :
Hypancistrus zebra L046

La taille de ce petit Loricariidé est d'environ 10 cm pour le mâle et 8 cm pour la femelle. Comme la plupart des Hypancistrus, cette espèce est territoriale mais grégaire : en aquarium communautaire comme en aquarium spécifique il doit être maintenu absolument en groupe d'au minimum 4 individus.
Il est de mœurs crépusculaires et nocturnes, son régime alimentaire est essentiellement omnivore à tendance carnivore, bien qu'il soit toujours considéré à l'heure actuelle par nombre d'aquariophiles comme un " laveur de vitres " terme encore trop couramment utilisé en aquariophilie.
La manière dont l'Hypancistrus zébra chasse dans les courants est assez particulière dans la mesure ou il se sert de son corps pour bloquer sa proie et ensuite recule jusqu'à ce que sa bouche arrive à hauteur de sa capture, qu'il n'a plus qu'à engloutir.

Concernant les différences morphologiques existantes entre les mâles et les femelles ; elles ne sont pas visibles ou très peu marquées avant l'âge adulte ( environ 7 cm ) et sont essentiellement basées sur la taille et la présence d'excroissances d'os ( de dentine plus précisément ) sous forme d'épines ou odontodes particulièrement développées chez le mâle et très peu marquées, voir inexistantes chez la femelle.
LE MÂLE
Hypancistrus zebra mâle


Il est plus grand que la femelle et possède des odontotes interoperculaires et pectorales (excroissances de chairs) bien développés.Sur la photo le rond rouge montre les odontodes interoperculaires.Le museau est allongé et " carené " comme l'avant d'une formule 1 pour reprendre l'expression chère à Christophe Girardet.

LA FEMELLE
Hypancistrus zebra femelle


La femelle présente des odontodes courtes, voir inexistantes, une tête plus arrondie et un museau court.

Lien sur le dimorphisme sexuel chez les L046 : http://www.discoveraquatics.co.uk/zebra/sexing.htm

3 - La maintenance en captivité :

3-1 L'aquarium spécifique

La cuve :
  • Dimensions de la cuve : 80 cm x 35 cm x 40 cm :
  • Volume net : 100 litres
  • C'est surtout la surface au sol qui est importante, dans ce cas précis ; 0,28 m² sont suffisants pour accueillir un groupe de six poissons.
Le matériel :
  • 1 thermoplongeur de 100 Watts
  • 1 décanteur, muni d'une pompe de 600 litres/heure
  • 1 pompe de brassage de 1150 litres/heure
  • 2 tubes horticoles de 18 Watts
Le décor :
  • 10 kg de sable de Loire et des plaques de schistes
  • 1 racine de tourbière : non indispensable, les Hypancistrus n'étant pas des " mangeurs de bois " comme les Panaques par exemple
  • 1 poster extérieur
  • 4 tubes de pontes en terre cuite
  • La présence d'escargots aquatiques est à proscrire, ceux-ci pouvant dévorer vivante une larve ou un œuf tombé du tube de ponte
La maintenance :
  • Nettoyage du bac : hebdomadaire
  • Changements d'eau : 25 litres d'eau osmosée pour 5 litres d'eau de conduite par semaine (dosage en fonction de l'eau d'Arles de son pH et de sa dureté)
  • Paramètres physico-chimiques :
      Température : 28 à 30°C en période estivale
      pH: 7
      GH : 4°
      KH : 4°
      NO3 : 1 mg/ litre
La nourriture :
Une distribution par jour, le soir aux alentours de 21h00 avec les rampes d'éclairage allumées.
  • Vivante : vers de vase, artémias, daphnies
  • Congelée : pâtée " maison ", artémias
  • Sèche : Tétra Prima préalablement gonflé dans l'eau ou dans du Preis Coly, pastilles pour poissons de fond de différentes marques.
Photo de l'aquarium :
Aquarium spécifique de Hypancistrus zebra
Cercle bleu : rejet du filtre d'un débit de 600 l/h Cercle vert : tube de ponte Cercle rouge : pompe de brassage ; le rejet est dirigé sur la vitre frontale

3-2 La population du bac :

6 individus dont :
  • 3 mâles
  • 1 femelle
  • 2 juvéniles (apparemment des mâles)
La pyramide hiérarchique :
  • Le mâle dominant
  • Le mâle dominé + 1
  • Le mâle dominé + 2
  • La femelle
  • Les 2 sub-adultes
Le fait d'avoir un groupe hiérarchisé joue énormément sur le comportement des Hypancistrus zébra.Ils se sentent sécurisés par le nombre étant des poissons territoriaux mais grégaires dans leur milieu naturel mais également en captivité.Un sujet élevé seul en bac communautaire peut devenir " familier " au point de venir chercher sa nourriture dans la main de l'aquariophile s'en occupant.

Le groupe est constitué d'un mâle dominant qui s'impose par des combats pouvant occasionnés de sérieuses blessures aux mâles dominés.La femelle est également chassée mais ne se rebelle pas.Le mâle ne l'accepte que lors de la période de reproduction.

Le mâle dominant ayant l'exclusivité des reproductions, un maximum de 2 à 3 femelles peut être envisagé pour ne pas " tuer à la tâche " le pauvre mâle qui doit se reproduire et ensuite assurer la garde des œufs sans se nourrir.Il n'est pas rare de voir une femelle frayer avec le mâle tandis que celui-ci garde encore les larves de la dernière reproduction.

L'aquarium spécifique
Aquarium spécifique de Hypancistrus zebra

L'Hypancistrus zébra est un carnivore : preuve à l'appui
L'Hypancistrus zébra est un carnivore.

4 - La reproduction en captivité :

Reproduction de Hypancistrus zebra
Elle se déroule dans des tubes en terre cuite d'une longueur de 12 cm de long, fermés à une extrémité et d'un diamètre intérieur de 3,5 cm( ces dimensions peuvent varier ). Elle peut également avoir lieu dans d'autres type de sites : tubes PVC toujours bouchés à une extrémité, failles entre plusieurs roches du décor, etc.…L'essentiel est que le mâle puisse bloquer complètement la seule issue de son corps en déployant l'ensemble de ses nageoires.

4-1 Les facteurs déclencheurs de la reproduction :

  • des poissons âgés de 3 ans au moins, ayant atteints leur maturité sexuelle
  • 1 groupe à la hièrachie bien établie (mâle dominant / mâles dominés et femelle(s) bien entendu)
  • 1 nourriture variée, proteinée et de préférence vivante
  • 1 eau au taux de nitrates très faible ( 1 mg/ litre d'eau ) et bien oxygénée
  • 1 température de 28 à 29°C
  • des changements d'eau hebdomadaires, environ 30% du volume réel du bac
  • 1 brassage important reconstituant les courants du biotope des L046
  • 1 simulation de changement de saisons, à savoir :
    • une chute de 6° de la température de l'eau du bac en arrêtant le chauffage lors d'une période permettant d'arriver à la température ambiante d'environ 22° ; celle d'un appartement ou d'une maison en règle générale.Le printemps me semblant une excellente saison
    • une diminution drastique de la quantité de nourriture journalière pendant cinq jours à compter de l'arrêt du thermoplongeur
    • une remontée graduelle de la température à partir du sixième jour, accompagnée d'un apport en quantité d'aliments variés et vivants, jusqu'à obtenir une température avoisinant les 30°
  • au conditionnel : la saison, le printemps est apparemment favorable à la reproduction de l'Hypancistrus zébra chez bon nombres d'éleveurs amateurs
Nous tenons à préciser que nous n'avons pas eu besoin de l'ensemble des facteurs précités pour obtenir la première ponte. En effet, lors de la première reproduction la pompe de brassage était hors service et nos " zébra " ne nous ont pas laissé le temps de simuler un changement de saison, ils devaient être trop pressés et se sont reproduits avant que nous puissions mettre en œuvre cette méthode.

4-2 La reproduction :

Les premiers signes avant coureurs sont :
  • L'aspect de la femelle, c'est-à-dire un embonpoint caractéristique indiquant que celle-ci est gravide : un exemple lors de la première reproduction la femelle avait l'aspect qu'elle présente sur la photo mais la ponte n'a eu lieu que 12 jours après. Pour la seconde reproduction il a fallu attendre 17 jours avant la ponte.
  • Reproduction de Hypancistrus zebra
  • Le mâle, quant à lui nettoie le site de ponte de tous les déchets, sable, gravillons qui s'y trouvent et fait place nette en attendant madame.
Reproduction de Hypancistrus zebra


Une fois la femelle prête à pondre, celle-ci rejoint le mâle au fond du site de ponte et la parade nuptiale commence :

Le mâle coince la femelle au fond du tube et la recouvre de son corps en vibrant de toutes ses nageoires.Normalement le couple ne sort pas du tube pendant toute la parade et jusqu'à la ponte, mais il nous est arrivé d'observer le mâle dominant sortir du tube comme un furie pour mettre en fuite un autre L046 passant à proximité du site de ponte ; la femelle en avait d'ailleurs profité pour aller prendre l'air pendant quelques instants.Elle a fini, au bout d'une heure par rejoindre son compagnon qui lui avait réintégré le tube quelques secondes après sa sortie.

LA PONTE
Le mâle rejoint la femelle au fond du tube
Reproduction de Hypancistrus zebra
L'accouplement peut durer de 24h00 à 4 jours, enfin c'est ce que nous avons pu observer lors des trois premières reproductions de nos L046, l'intervalle entre les 3 accouplements étant respectivement de quarante et quarante trois jours.

L'accouplement
Reproduction de Hypancistrus zebra
La femelle quitte le site de ponte dès la fin de l'expulsion des œufs et le mâle se retrouve seul dans le tube pour s'occuper de la ponte ; il ventile les œufs, les tournes et retourne à l'aide de sa bouche et les recouvre de son corps :

Reproduction de Hypancistrus zebra
La plupart des mâles ne sortent jamais lorsque qu'ils s'occupent des œufs, le notre fait partie des exceptions qui confirment la règle ; il lui arrive de quitter le site de ponte et la grappe d'œufs pour chasser un autre Hypancistrus zébra s'étant aventurer trop près du tube.En agissant ainsi il laisse la possibilité à d'autres L046 d'aller dévorer la ponte pendant les quelques secondes que dure son absence.Ainsi lors de la troisième reproduction le mâle a quitté la grappe d'œufs et un jeune a pu pénétré dans le tube de ponte sans rien touché et en est même ressorti sans encombres.

Ponte abandonnée quelques instants par le mâle :
Reproduction de Hypancistrus zebra
Le mâle s'occupe de la grappe d'œufs jusqu'à l'éclosion qui s'échelonne en général entre le cinquième et le sixième jour après la ponte.

L'éclosion est proche; des stries rouges apparaissent sur les œufs :
Reproduction de Hypancistrus zebra

4-3 La naissance et les larves

Les larves 24 heures après l'éclosion :
Naissance et larves de Hypancistrus zebra

3 jours après l'éclosion :
Naissance et larves de Hypancistrus zebra

Larves âgées de 5 jours :
Naissance et larves de Hypancistrus zebra
Le sac vitellin diminue au fur et à mesure que les jours passent mais est encore bien présent.Durant toute sa résorption ( 14 à 16 jours ) les larves ne s'alimentent pas et restent collées au support de ponte.

LA RECUPERATION DES LARVES
Les premières larves âgée de 6 jours, expulsées du tube de ponte et récupérés dans un récipient adapté :
Naissance et larves de Hypancistrus zebra


Les larves ont été transférées du site de ponte, six jours après l'éclosion, dans un pondoir type nursery pour ovovivipares baignant dans le bac des adultes.

Le tube a été récupéré à la main en essayant de ne pas bouleverser le décor dans le but de ne pas perturber les repères de la colonie.

Quelquefois le mâle, pris de panique, quitte précipitamment le tube.D'autres fois il reste à l'intérieur mais est le premier à être éjecté du cylindre de ponte lorsque que l'on retourne celui-ci, ce qui permet de récupérer plus facilement les bébés L046.

Le transfert s'effectue de la façon suivante :
  • Le tube de ponte est prélevé et installé dans un récipient de la grosseur d'un saladier rempli d'eau de l'aquarium.Il faut, bien entendu, veiller à ce que le cylindre soit toujours rempli d'eau.

  • En principe le fait de renverser le tube au dessus du récipient fait sortir le mâle qui est délicatement récupérer et remis dans le bac spécifique.

  • Ensuite il faut procéder à de longs va et vient du tube dans le récipient pour que les larves finissent pas décoller leurs ventouses du cylindre en terre cuite où elles adhèrent plus ou moins fortement .Une fois ce procédé terminé, cela peut prendre plus d'un quart d'heure, le saladier se retrouve occuper par 11 à 14 larves d'environ 1 cm de long. Il peut y avoir moins de larves mais rarement plus.

  • Le récipient contenant les bébés Hz est alors vidé dans le pondoir préalablement fixé dans le bac des adultes et les larves sont poussées, si nécessaire, à l'aide d'une petite cuillère dans la nursery.

  • La pompe de brassage est mise en route pour faciliter la circulation de l'eau dans le pondoir et le tube de ponte est remis en place à l'identique de la position qu'il occupait avant le transfert.
Pour se sentir en sécurité les petits zébras ne s'éloignent pas les un des autres :
Naissance et larves de Hypancistrus zebra

Les larves âgées de 7 jours s'agglomèrent les une aux autres :
Naissance et larves de Hypancistrus zebra

4-4 Le nourrissage

Jusqu'à l'âge d'une quinzaine de jours les larves vont résorber leurs sacs vitellins.Les premiers essais de nourrissage sont faits avec des nauplies d'artémias à partir du quinzième jour après l'éclosion.

Première prise de nourriture et première chasse aux nauplies :
Naissance et larves de Hypancistrus zebra


Les premiers essais de nourrissage ont lieu à partir du quatorze ou quinzième jour après l'éclosion avec des nauplies d'artémias comme sur la photo ci-dessus mais également à l'aide de comprimés pour poissons de fond comme indiqué par Christophe Girardet dans son article sur la reproduction des Hypancistrus zébra :

La méthode consiste à imprégner des pastilles pour poissons de fond avec du " jus de vers de vase " pour attirer les alevins avec l'odeur des vers de vase.

Voici la recette en photos :
1 / Prendre quelques vers de vase vivants ou congelés et les déposer dans une coupelle :
Recette pour nourrire les jeunes Hypancistrus zebra


2 / Ecraser les vers pour qu'il n'en reste qu'un liquide rougeâtre et préparer deux pastilles de nourriture pour poissons de fond :
Recette pour nourrire les jeunes Hypancistrus zebra


3 / Piler les pastilles :
Recette pour nourrire les jeunes Hypancistrus zebra


4 / Verser les pastilles pilées dans le jus de vers de vase :
Recette pour nourrire les jeunes Hypancistrus zebra


5 / Mélanger le tout pour former une pâte :
Recette pour nourrire les jeunes Hypancistrus zebra


6 / Distribuer le tout aux alevins :
Recette pour nourrire les jeunes Hypancistrus zebra


7 / Eteindre la rampe d'éclairage du bac, se faire discret et attendre patiemment que les jeunes L046 viennent s'en repaître :
Recette pour nourrire les jeunes Hypancistrus zebra


8 / Assister à l'inoubliable spectacle d'un jeune Hypancistrus zébra dégustant un de ses premier repas :
Recette pour nourrire les jeunes Hypancistrus zebra


5 - L'élevage :

Il se réalise successivement dans plusieurs bacs dont les volumes augmentent au fur et à mesure que les alevins grandissent.Le bac idéal pour succéder à l'isoloir à ovovivipares est un petit aquarium d'une trentaine de litres, tout équipé, sans substrat pour faciliter le siphonage des déchets. C'est là que les petits zébra âgés d'environ 16 jours, passent des nauplies d'artémias aux pastilles pour poissons de fond ; la distribution de nourriture pouvant être plus copieuse, l'entretien plus aisé et l'ajout de Planorbes réalisable pour permettre une élimination efficace du reliquat de nourriture.

Elevage de Hypancistrus zebra

Malgré de nombreuses cachettes ( tessons de pots en terre cuite ) les alevins persistent à se coller sur les côtés avant ou arrière du décanteur :
Elevage de Hypancistrus zebra


Ils ne quittent leur refuge que tard dans la soirée pour se nourrir :
    A partir de 22h00, toutes lumières éteintes, l'ensemble des alevins se retrouve sur le fond nu du bac à la recherche de nourriture et poursuivent leurs investigations tard dans la nuit. Au matin ils retournent se collés au décanteur pour y passer une nouvelle journée.

    L'entretien du bac doit être journalier ; siphonage des déchets, apport d'eau neuve aux caractéristiques identiques que celles de l'eau de l'aquarium.L'absence de NO3 est important pour la croissance et le bon développement des L046 comme d'ailleurs pour tous les alevins de poissons d'aquarium.

La croissance des alevins est assez lente jusqu'à la taille de 2 cm, elle s'accélère par la suite :

Ages des alevins
Alevins âgés d'une vingtaine de joursTaille équivalente à 1,70-1,80 cm
Alevins âgés d'une trentaine de joursTaille équivalente à 1,90-2,00 cm
Alevins âgés d'une cinquantaine de joursTaille équivalente à 2,50 cm
Alevins âgés de quatre vingt dix joursTaille équivalente à 3,00 - 3,20 cm


Alevin âgé de 3 mois :
Elevage de Hypancistrus zebra
Par la suite, au bout d'un mois passé dans le premier bac de croissance, les alevins peuvent être enfin transférés dans un second aquarium ; celui ci traditionnel, c'est-à-dire avec sable et plaques de schistes constituant des cachettes idéales pour les jeunes Hypancistrus zébra.

L'aquarium, également tout équipé, d'un volume de 110 litres bruts est rempli d'une eau aux caractéristiques physico-chimiques identiques à celui du 30 litres.

Le bac de 100 litres avec ses refuges et cachettes :
Elevage de Hypancistrus zebra
Les alevins, alors âgés d'un mois et demi, peuvent être considérés comme sauvés, sauf incidents de maintenance, la période du premier mois étant la plus délicate.Ils sont maintenant nourris 2 à 3 fois par jour à l'aide de cyclops décongelés, de pastilles pour poissons de fond de différentes marques, de pâté " maison " et de nauplies d'artémias.

Pour faciliter le nourrissage les aliments comme les comprimés ou la pâtée peuvent être déposés à l'entrée des caches aménagées pour les jeunes Hypancistrus zébra comme illustré sur la photo ci-dessous :

Elevage de Hypancistrus zebra
Hormis la nuit, les jeunes sont assez difficiles à observer, bien qu'une fois habitués à leur nouvel aquarium, ils sortent plus volontiers à terrain découvert.La seule manière de vérifier si les alevins grandissent correctement et ont toujours le ventre bien rond, est de soulever une plaque de schiste sous laquelle ils passent le plus clair de leur temps afin de pouvoir les observer quelques minutes.

Sous cette plaque de schiste les alevins de la première et seconde reproduction se côtoient et se chamaillent toute la journée :
Elevage de Hypancistrus zebra

On aperçoit, sur cette photo, les flancs bombés d'un jeune de la seconde ponte : signes que les distributions de nourritures sont correctes :
Elevage de Hypancistrus zebra


Les alevins, désormais vont se développer plus rapidement pour atteindre une taille de 4,00 à 4,50 cm dès la fin de leur première année.Ils auront rejoins entre temps un bac d'environ 300 litres bruts pour parfaire leur croissance.

A l'heure où nous terminons cet article, le gouvernement Brésilien a interdit l'exportation de l'Hypancistrus zébra depuis plus de 8 mois et la conservation du biotope de ce poisson paraît plus qu'incertain comme, malheureusement, beaucoup d'autres sites de la forêt amazonienne.

Les derniers spécimens sauvages ont été vendus à des prix défiant l'imagination. Nous osons donc espérer que les acquéreurs de ces poissons mettront tout en œuvre pour tenter de le reproduire plutôt que de le considérer comme un tableau de valeur trônant seul et pathétique dans un aquarium communautaire.

Remerciements : Nous tenons à remercier toutes les personnes nous ayant aidés par leurs conseils ou simplement par leurs encouragements sur les forums du Net avec une mention spéciale pour Michel, Max et Christophe.

Liens sur la maintenance des Hypancistrus zebra :
http://www.aquagora.fr/Hypancistrus-zebra-le-bac-de
http://www.aquagora.fr/Hypancistrus-zebra-la-maintenance
http://www.aquagora.fr/Hypancistrus-zebra-la-repro

Auteurs de l'article : Sébastien et Roland MORTE, Arles le 23 juillet 2005.


Publicité


Article réalisé par le , modifié le 25 Novembre 2009.

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page