Mise en route et évolution d'un bac planté

Citation : Cet article va traiter de la mise en route d’un aquarium planté de 60 litres, que ce soit sa mise en place (installation du sol, mise en eau, plantation) ou son évolution dans le temps mais égaleme...

Catégorie de l'article: Plantes

Cet article va traiter de la mise en route d’un aquarium planté de 60 litres, que ce soit sa mise en place (installation du sol, mise en eau, plantation) ou son évolution dans le temps mais également l'explication de la plantation en elle même.

Seront également abordés tous les aspects entourant ce bac (la technique, la fertilisation, la plantation, etc.).

Voici le bac une fois finit :


photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272013_0.jpeg






DESCRIPTION :



Dimensions :

Longueur : 60 cm
Largeur : 30 cm
Hauteur : 35 cm

Filtration :

Eden 501 ; 300L/H
Aspiration sur l’avant du côté gauche.
Rejet par canne percée au centre du bac en haut.

Chauffage :

50W réglé sur 25°C

Eclairage :

3x18W
2 Osram Biolux (6500K)
1 Sylvania Aquastar (10000K)
12H/jour

Pourquoi ces tubes :
Le biolux ne coûte pas cher et a largement fait ses preuves dans le milieu aquariophile, il correspond à la lumière du jour et aura donc un rendu assez blanchâtre.
L’aquastar est un tube triphosphore avec un rendu visuel assez rosâtre, par expérience il a l’air de favoriser les plantes rouges qui rougissent plus facilement sous ce tube.

Sol nutritif :

Aquacare (Tropica) : 5L

Sol :

Flourite (Seachem) (sol riche également, peut s’utiliser seul sans sol nutritif): 7L + quartz noir.
Pourquoi un tel mélange : pour épaissir le sol car un sac de Flourite ne suffisait pas, et un mélange de ces deux sols a un très bon rendu visuel à mon gout.

Co2 :

diffusion par un diffuseur en céramique Crystal Line (Dennerle), 40 bulles / minute.

Changements d’eau :

Deux fois par semaine : 10L à chaque fois.
5L eau du robinet + 5L eau osmosée

Poster noir :

Les couleurs des plantes et poissons ressortent beaucoup mieux avec un fond sombre (noir ou bleu). Et l’avantage comparé à un poster avec multiples décors c’est que le regard ne se perd pas entre l’aquarium en lui-même et le poster …

Fertilisation :

Flourish + Flourish Iron + Flourish Excel + Flourish Potassium + ECA + Green Gain + Phyton-Git + A1 Daily NPK.

Pourquoi tous ces engrais ? Pas seulement pour jouer au petit chimiste même si la tentation était forte… Chaque engrais correspond à certains apports pour donner aux plantes tous les apports nutritifs nécessaires pour leur photosynthèse. Un petit descriptif s’impose pour les chimistes en herbe.

Flourish : engrais global qui contient à peu près tous les éléments nécessaires pour la photosynthèse des plantes, cependant ces éléments sont en quantité moindre par rapport aux exigences des plantes, il faut donc faire d’autres apports complémentaires qui seront apportés par les autres engrais.

Flourish Iron : complément au flourish en ce qui concerne les apports de fer, assimilable par les plantes et qui permettra d’éviter la chlorose des plantes (jaunissement des feuilles) et qui rendra les plantes rouges beaucoup plus vives.

Flourish Potassium : apport de potassium

Flourish Excel : apport de carbone organique. Permet de remplacer une diffusion de Co2 (pratique dans un bac de petit volume). Dans le cas présent je couple l’apport de Co2 classique à l’apport de carbone organique histoire de booster un peu plus la croissance des plantes, d’autant plus qu’il semblerait que le Flourish Excel ait certaines vertus anti-algues (bon cela reste à démontrer je n’en ai jamais vraiment fait l’expérience).

ECA : apport de fer et autres éléments, utile notamment pour le rougissement des plantes, un surdosage éventuel n’aura pas d’incidence sur les algues.

Green Gain : contient des ingrédients actifs (oligo-éléments, minéraux amino-acides etc..) et en outre, aide la formation de différentes hormones végétales. Il contient également la cytoquinine, élément naturel qui élimine le stress, cicatrise les blessures et augmente la résistance à toute perturbation.

Phyton-Git : Les plantes aquatiques sont connues pour secréter une substance appelée phytonite. Celle-ci a une action désinfectante et aide les plantes à retrouver leur splendeur naturelle.

A1 Daily NPK (existe sans NPK) : apports de nutriments journaliers contenant ici des NPK, ceci se révèle utile dans le cas d’un bac planté et très peu peuplé où les poissons ne suffisent pas à apporter la pollution nécessaire aux plantes. A utiliser avec précaution car il y a un gros risque d’algues en cas de surdosage.


Cette méthode de fertilisation présente des avantages et inconvénients :

- Au niveau des inconvénients pour commencer, cela impose d’être rigoureux sur chaque élément que l’on ajoute dans son bac, un élément mal dosé conduira à une prolifération d’algues assez rapidement.

Pour les plus paresseux cela impose également de jongler avec plusieurs flacons d’engrais, et le matin avant de partir en cours ou au boulot ça fait perdre du temps !! (Ahah combien de fois je suis arrivé en retard en cours à cause de tous mes engrais !!).

- Au niveau des avantages, il y en a quand même je vous rassure ! En ajoutant manuellement chaque élément dont les plantes ont besoin, on peut doser ces derniers en quantité souhaitée et répondre à l’éventualité d’une carence assez facilement.

De plus les engrais généralistes ne répondent pas toujours parfaitement aux exigences d’un bac planté de type Hollandais ou à la Amano… notamment lorsqu’il y a peu de poissons dans l’eau pour produire des nitrates et autres substances nutritives pour les plantes.

Je laisse ici les dosages pour chaque engrais à titre indicatif, mais en aucun cas je ne recommande de s’inspirer de ces dosages (ou alors les voir sérieusement à la baisse je pense) car il y a un gros risque d’algues en cas de mauvaise utilisation qui pourrait en être fait. D’autant plus que ces dosages sont fonctions des besoins de ce bac, besoins qui peuvent donc varier d’un bac à l’autre.

Les dosages sont trouvés ici par expérimentation et observation (observer le comportement des plantes et des éventuelles algues pour trouver le bon dosage)

Flourish : 0,3 mL/jour
Flourish Excel : 0 ,5mL/jour
Flourish Iron : 0,65mL/jour
Flourish Potassium : 0,1mL tous les deux jours.
ECA : 6 goutes / jour
Green Gain : 2 goutes / jour
Phyton-Git : 2 goutes / jour
A1 Daily NPK : 0,05mL / jour


Après avoir observé l’aspect technique de ce bac on peut passer à un petit listing des plantes et poissons pour vous donner une idée de ce qui est faisable dans un tel volume :


Les plantes :

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272021_1.jpeg



1 - Hemianthus callitrichoides cuba
2 - Eleocharis acicularis
3 - Pogostemon helferi
4 - Blyxa japonica
5 - Hemianthus micranthemoides
6 - Ludwigia arcuata
7 - Rotala rotundifolia
8 - Rotala sp. Green
9 - Rotala nanjenshan
10 - Didiplis diandra
11 - Potamogeton gayi
12 - Rotala indica

Le choix des plantes s’est orienté vers des plantes à feuillage assez fin, pour garder une bonne impression de volume dans le bac et ne pas faire trop tassé …



Poissons :


Bororas maculatus, Corydoras pygmaeus, Otocinclus affinis.

Il s’agit là de poissons ayant des besoins en qualité d’eau assez proches, et étant parfait pour des bacs de petites tailles vu qu’il s’agit là de petits poissons.


Invertébrés :

Red Cherry, Neocaridina heteropoda. Crevettes assez tolérantes du point de vue de la maintenance, donc j’ai surtout axé les paramètres par rapport aux poissons.


Rentrons maintenant dans le vif du sujet : l’installation du bac et sa mise en eau.




MISE EN EAU :




1ère étape :

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272021_2.jpeg



Une fois la cuve mise en place, installation du sol nutritif (ici Aquacare de chez Tropica), on s’occupera de faire un léger dénivelé en mettant plus d’épaisseur sur le fond de l’aquarium : les plantes d’arrière plan sont en général plus exigeantes que les plantes situées à l’avant, il convient donc de leur proposer plus de substances nutritives.


2ème étape :

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272021_3.jpeg




Suite à cela, mise en place d’une petite épaisseur de quartz noir préalablement rincé pour surélever le sol car je n’avais pas assez de Flourite.


3ème étape :

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272104_4.jpeg



Ensuite mélange de Flourite et de quartz noir en plusieurs étapes pour que le mélange se fasse bien.
Une fois le flourite en place, dernier ajout de quartz noir pour finaliser le rendu final qui sera visible.


4ème étape :

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272104_5.jpeg




Le mélange étant fait, on s’occupe de jouer les chefs de chantier et on modèle le sol à sa guise (certains utilisent des pierres ou plaques de PVC pour faire des terrasses, ici il n’y a rien).
On obtient donc deux petites collines de chaque côté en prévision de la plantation future, et une pente vers l’avant du bac, deux raisons à cette pente :

- Cela renforce l’aspect visuel du bac et la petite montée visible donnera une plus grande impression de profondeur.

- Le rejet se faisant à l’arrière du bac et l’aspiration sur le devant, les saletés sont ramenées vers l’avant du bac et se feront donc aspirer par le filtre, ainsi l’entretien du bac se trouve limité du point de vue siphonage puisque tous les déchets se feront aspirer.


5ème étape :

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272104_6.jpeg




Le sol étant mis en place, on peut donc passer à la mise en eau.
Pour se faire il convient de placer une assiette sur le sol sur laquelle on déversera le rejet de l’eau pour ne pas creuser le sol et faire remonter le sol nutritif (il n’y aurait alors plus qu’à tout recommencer !!).
Ici l’eau se trouble comme s’il n’y avait pas eu d’assiette ou si le sable n’avait pas été préalablement rincé … en réalité il s’agit du Flourite qui est un sol assez poussiéreux qui trouble l’eau, ça surprend un peu au début !!


6ème étape :

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272104_7.jpeg




Après un certain temps l’eau s’éclaircit, la température de l’eau est remontée, je peux remettre les poissons de mon ancien bac …

Attention : il convient d’attendre que le cycle de l’azote se soit mis en place dans son bac avant de mettre les poissons (notamment voir que la montée de nitrites s’est faite). Ici les poissons ont été mis car les masses filtrantes de l’ancien bac ont été conservées ainsi que de l’eau, sans oublier que j’ai épongé les masses filtrantes de mon 450L pour ajouter encore plus de bactéries et ainsi éviter toute montée de nitrites (il convient malgré tout de surveiller une éventuelle montée qui pourrait être fatale).


7ème étape :

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_mee60L 7.jpg




Bon maintenant que l’on voit un peu dans le bac, on peut entrer dans le vif du sujet et passer à la plantation ! Aie aie aie ça a tout retroublé de planter !!


8ème étape :

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272111_8.jpeg



Bon voilà après une nuit ça a bien reposé, la pompe de brassage a dû aider fortement je pense … Reste à attendre que ça pousse pour densifier un peu les massifs et effectuer quelques modifications pour améliorer le rendu.


Explications de la plantation initiale (1/10/2007) :

La première idée était de laisser une grande plage visible, car j’aime vraiment beaucoup le rendu visuel du Flourite, donc je voulais continuer de pouvoir le voir ^^
La seconde idée était d’obtenir deux massifs plus ou moins distincts qui se rejoignaient au centre du bac … au début je voulais laisser un gros trou au milieu mais finalement ça faisait trop artificiel alors j’ai rajouté de l’Eleocharis au centre pour combler le trou et faire rejoindre les deux massifs.
L’idée étant d’avoir de la couleur de chaque côté d’où l’utilisation de Rotala rotundifolia et de Nesea sp sur la gauche, et de Didiplis diandra ainsi que de Rotala indica sur la droite.


EVOLUTION, EXPLICATIONS :




Explication des premières modifications (12/10/2007) :


photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272104_9.jpeg




Bon déjà le bac avait bien poussé donc j’avais fais une petite taille pour densifier un peu le tout !!

Comme vous pouvez le voir plusieurs modifications sont au rendez vous.
Première chose : la Nesea sp a laissé sa place à un mélange de Rotala sp. Green et de Ludwigia arcuata (les deux étant encore en forme émergée sur la photo), pourquoi ce changement : la Nesea était trop massive pour ce bac et gâchait l’harmonie générale ave un feuillage trop gros par rapport au reste des plantes.

Deuxième chose : ajout de Rotala nanjenshan au centre du bac pour faire la transition entre les deux massifs à la place de l’Eleocharis, c’est déjà mieux ainsi je trouve.

Pour le reste les plantes s’étoffent, j’ai déplacé légèrement le Blyxa et replacé l’Eleocharis du centre …

Et pour finir ajout d’Hemianthus callitrichoides cuba pour faire une transition entre le sol et les massifs et ajouter une petite touche en plus, ainsi que combler un peu le devant du bac qui était quand même désespérément vide …



Evolution et modifications (19/10/2007) :


photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272111_10.jpeg




Bon déjà ça pousse !! Les plantes prennent de l’ampleur et la forme générale commence à ressembler à ce que je veux obtenir.
Les plantes introduites la semaine passée ont pris leur forme immergée et commencent à pousser également …
Pas de grande modification, j’ai juste rectifié un peu le centre en enlevant l’Eleocharis qui était devant le Blyxa et qui gênait sa visibilité.
Pour la reste ça a juste poussé mais bon il faut que ça continu, la forme des massifs n’étant pas définitives mais on a déjà une idée globale de ce que sera la version finale. Concernant l’Hemianthus callitrichoides cuba je pense la maintenir à peu près comme elle l’est actuellement … enfin à voir …



Evolutions et modifications (27/11/2007) :


photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272104_11.jpeg




Bon alors, pourquoi un délai d'un mois entre les deux évolutions ?
Tout simplement parce que j'ai eu une belle montée d'algues à vouloir tester un nouvel engrais contenant des NPK car j'avais une carence à ce niveau là ... le problème étant que je n'ai pas revu les dosages des autres engrais à la baisse, du coup gros excès de nutriments dans l'eau et avec l'éclairage intense ça ne pardonne pas !!
Donc pendant une semaine, j'ai laissé deux tubes éclairer le bac au lieu de trois habituellement ... changements d'eau tous les deux jours ... arrêt de la fertilisation ... traitement au permanganate de potassium (je déconseille malgré tout) ... et là ça semble rentrer en ordre ... il reste quelques algues vertes sur les blyxa et un peu sur l'HC ...
Sinon il n'y a pas eu de modifications, j'ai un peu de mal à donner la forme que je veux pour l'instant, j'essaye de repérer la vitesse de pousse de chaque plantes pour bien synchroniser le tout lors de la prochaine taille, on verra si j'arrive à obtenir ce que je veux ... car pour le moment la forme générale du bac ne correspond pas totalement à ce que je souhaite obtenir (même si l'idée est là en gros).


Evolutions et modifications (09/12/2007) :

photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272111_12.jpeg




Ca y est !! Il semblerait que les algues ne sont plus !! A force de patience et d'acharnement tout est rentré dans l'ordre ...
Je ne pense plus opérer de modifications à présent sur cette version qui me convient totalemetn en ce qui concerne la plantation, il reste juste la forme générale qui n'est pas encore parfaite à mon gout ... donc peut être pour la prochaine foi, ou celle d'après, je me laisse encore plusieurs essais pour arriver à ce que je souhaite sur cet aquarium ...
Les guppys qui étaient présents sont enfin partis !! Je vais par contre devoir refaire à nouveaux des apports en nitrates maintenant qu'ils ne sont plus là car ils polluaient un peu cet aquarium ce qui me permettait d'éviter de faire des apports de nitrates.


Evolutions et modifications (13/01/2008) :


photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272104_13.jpeg




Et voilà je pense que je tiens la version finale !!
Le poster noir a laissé sa place à un fond blanc (feuilles de canson, je n'avais que ça sous la main), je trouve que le rendu est beaucoup plus sympas pour ce bac ... les couleurs ressortent toujours aussi bien.
Et pour une fois les poissons ont pris la pose !!!
Alors pas de modifications à signaler, mais la forme correspond à mes attentes, l'effet de colline est enfin là, après quelques tailles j'ai bien réussi à repérer les différentes croissances des plantes, et j'ai donc pu synchroniser le tout ...
Le nom de ce bac sera au final : PATCHWORK.


Explications de la plantation finale :




Le but a l’origine de ce bac était d’avoir une grande plage visible sur l’avant … De ce côté-là c’est un peu loupé le bac a pris une autre tournure par rapport à l’idée originaire, mais est-ce un mal ?

D’une manière générale, je voulais aller vers un rendu plus naturel par rapport à ce que j’ai pu faire auparavant … ce n’était pas forcément joué d’avance vu ma tendance à faire des massifs biens ronds, bien placés (d’ailleurs c’est toujours un peu le cas dans ce bac).

L’idée finale était donc d’obtenir un rendu naturel en passant par un schéma de plantation concave, avec donc les deux côtés surélevés par rapport au centre du bac, le tout avec un rendu très coloré de toutes parts.

Il a donc fallu jouer sur les couleurs des plantes, mais également leurs formes et tailles.

Le volume du bac étant de petite taille, il a fallu trouver divers moyens pour donner un effet de volume plus important, ainsi le choix des plantes a été primordial, et le schéma de plantation également.

De ce fait il a fallut s’orienter vers des plantes à feuillage relativement fin pour donner cette impression de volume, car en effet des plantes à feuillage trop large auraient étouffé l’impression générale (comme se fut le cas au démarrage du bac avec la Nesea sp. => voir l’article de mise en route du bac).

De plus il a donc fallu jouer sur la forme des plantes, avec une variation entre les différents feuillages des plantes, ainsi les plantes telles que Pogostemon helferi, Blyxa japonica, Eleocharis, Potamogeton gayi, se distinguent des autres plantes du bac étant des plantes à tiges regroupées en des massifs bien ronds, bien taillés. Ces différences permettent dans l’ensemble de rompre un peu la monotonie qui pourrait se dégager avec des plantes trop similaires, et par la même occasion de donner une touche plus naturelle à l’ensemble.

En ce qui concerne les couleurs : alternance dans les tons verts entre eux, les tons rouges entre eux également, mais aussi entre les tons rouges et verts ; ceci donnant plus de diversité à l’ensemble de la composition.

Une petite analyse plus approfondie s’impose pour détailler un peu plus le bac et ses différents aspects :


photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272104_14.jpeg




Ainsi en observant le schéma, plusieurs idées se dégagent.

En regardant les lignes bleues, on se rend compte que la plantation s’est effectuée sur plusieurs étages (lignes bleues), les plantes basses étant sur le devant de l’aquarium, et les plantes hautes sur le fond.
Chacune de ces plantes étant plantées à différents plans, on obtient ainsi un dégradé en hauteur, quelque chose de dense, et ainsi un effet de profondeur.

Pour accentuer encore cet effet de profondeur, il a fallu jouer avec le point de fuite …
Ainsi les massifs de droite et de gauche se rejoignent au centre du bac (lignes rouges) pour former le point de fuite général, ce qui donne plus de profondeur à l’ensemble.
De plus on observe les deux triangles en bas qui s’en vont vers le fond du bac qui contribuent à accentuer un peu plus cet effet de profondeur.


photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272104_15.jpeg




Ainsi la forme générale de la plantation, le choix des plantes (formes, couleurs) ont contribué à donner l’aspect global tendant vers un rendu plus naturel.

Difficultés rencontrées avec ce bac :

Quelques petites difficultés mineures, rien de bien méchant. Vous trouverez plus d’informations à leur sujet et la manière dont je les ai résolus dans l’article sur la mise en route et évolution de ce bac.
Il a fallu jouer avec une petite invasion d’algues à un moment donné due à quelques égards dans la fertilisation, ce qui n’a pas pardonné.
Autre problème : gérer les différentes croissances des plantes pour arriver à tout synchroniser lors de la taille et obtenir le rendu final désiré.

Après quelques essais je pense être arrivé à ce que je voulais. OUFFF !!




Petit mot pour la fin :

Tout d'abord j'espère que cet article vous aura été un minimum instructif, et que vous y verrez plus clair sur la mise en route d'un aquarium, ainsi que sur l'évolution de sa plantation pour arriver au rendu final.
En ce qui me concerne personnellement, je dois avouer que je suis assez content de moi ... j'ai enfin réussit à faire un bac correspondant 100% à mes attentes, ce qui n'était pas facile car je suis assez exigeant avec moi même ^^
Donc au final je suis content de la tournure qu'a pris ce bac ... je pense qu'en m'y mettant à fond dessus j'aurais pu le finaliser quelques semaines auparavant mais je n'avais pas de temps à lui consacrer ...
Après quelques galères au moment de l'invasion d'algue, tout est rentré dans l'ordre et au final je suis vraiment content du résultat !!
Peut être un petit regret malgré tout : le manque de minéral, j'avais essayé de mettre quelques morceaux d'ardoises mais ils se sont fait recouvrir par les plantes pour ne plus être vraiment visibles au final ... enfin je pourrais toujours essayer d'arranger cela par la suite ...

La version finale ne correspond sans doute plus à l'idée de base que j'avais au moment de lancer ce bac, mais est ce un mal ?


photo http://www.aquariophilie.org/images/article/Mise_en_route_et_evolution_d_un_bac_plante_a04272104_16.jpeg




Pour toutes questions concernant ce bac n’hésitez pas à me contacter.

PS : pour ceux qui débutent ou qui désirent se lancer dans un bac planté, je préciserais juste qu'il n'y a pas besoin forcément de sortir l'artillerie lourde comme je peux le faire au niveau des engrais ou bien de l'éclairage. Là c'était plus un soucis de maitriser chaque élément de fertilisation pour ma part, de passer un cran au dessus par rapport à ce que j'ai pu faire auparavant. Donc ne prenez pas peur à la lecture de cet article ;)

Publicité


Article réalisé par le , modifié le 28 Avril 2009.

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page