Variateur économique pour pompe à air

Citation : Introduction On a l'habitude, lorsque l'on veut réduire le débit d'une pompe à air, de brancher sur le tuyaux un robinet ou une pince. Ce procédé à pour conséquence de "charger" la pompe. Si cela...

Catégorie de l'article: Bricolage

Introduction

On a l'habitude, lorsque l'on veut réduire le débit d'une pompe à air, de brancher sur le tuyaux un robinet ou une pince. Ce procédé à pour conséquence de "charger" la pompe. Si cela n'abime pas la pompe, elle travaille tout de même plus et donc s'use un peu plus vite. Certaines pompes ont également la mauvaise habitude de dégager un doux ronronnement lorsque l'on bride ainsi leur sortie ! Ce bruit s'avère à la longue agaçant, surtout lorsque les pompes à air sont utilisées la nuit ! Ils existe bien des modèles dit "à variateur électronique", mais le prix de telles pompes restent assez élevé par rapport au modèle standard.

Il existe cependant une astuce datant de l'époque de la transition 110V => 230V : La diode !

 

La pompe à air à membrane

Mais tout d'abord, comment fonctionne une pompe à air à membrane ? Eh bien, on a justement une membrane, fixé a un bras. Au bout du bras, il y'a un aimant, et en face de l'aimant, il y a une bobine. La bobine se comporte comme un aimant lorsqu'elle est traversé par un courant. En appliquant un courant alternatif sur cette bobine (tantôt positif, tantôt négatif), elle induit un champ magnétique qui est donc lui aussi tantôt positif et tantôt négatif.

Vous avez surement du tous faire l'expérience avec 2 aimants : dans un sens ils s'attirent, et dans l'autre ils se repoussent. La bobine agit donc de la même façon sur l'aimant du bras. Étant donné que le bras est mobile, il va se mettre a vibrer, entrainant ainsi la membrane.

Schéma d'une pompe à air à membrane :

 

Si maintenant, au lieu d'attirer et de repousser notre aimant, on neutralise l'une ou l'autre des actions, on va avoir par exemple le fonctionnement suivant : On attire l'aimant, il va donc bouger, puis on ne l'attire plus, il va donc retourner à sa position de repos. On aura donc une vibration moins grande, et donc un débit d'air moins important !

 

Avec une diode...

Coté électrique, pour neutraliser une action, il suffit de ne pas laisser passer le courant. On utilise donc une diode qui ne laisse passer le courant que dans un sens, ainsi, lorsque le courant sera positif il passera, et lorsqu'il sera négatif, il ne passera pas ! Ainsi, selon le sens dans lequel est branché la bobine, on aura alternativement : attirance et rien, ou repoussement et rien... On pourra équiper la pompe d'un petit interrupteur qui court-circuitera la diode ou non afin de sélectionner le débit réduit ou plein régime.

Schéma d'une pompe à air à membrane avec variateur à diode :

 

La diode devra être une 1N4007, disponible dans tout magasin d'électronique pour une poignée de centimes d'euros. Si vous ne la trouvez pas, demander une diode 1A 600V ou plus. En ce qui concerne le branchement, vous pouvez tester avec la diode dans un sens ou dans l'autre. Sur certaine pompe, le sens n'aura pas d'importance, sur d'autre, vous pourrez constater une différence de débit : dans ce cas, choisissez le sens qui correspond le mieux ! Si vous n'êtes pas tout à fait convaincu, sachez que certains fabricants utilisent cette astuces pour commercialiser des pompes à 2 vitesses !

Publicité


Article réalisé par le , modifié le 01 Février 2005.

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page