Caridina multidentata

Corps translucide, grisâtre, verdâtre à brunâtre, la coloration variant en fonction du milieu et du régime alimenta...

Taxonomy

Classe :
Crustacea (Crevettes)

Ordre :
Decapoda

Genre espèce :
Caridina multidentata

Descripteur :
Stimpson, 1860

Famille :

Nom communs et synonymes :

  • Scientifique japonica
  • France Japonica
  • English Amano shrimp
  • France Crevette Yamato

Informations aquariophiles

Type d'eau :
Eau douce

Espace de vie dans l'aquarium :
Fond

Difficulté à maintenir :
Débutant

Taille adulte :
Entre 4 et 5 cm

Eau :

Aquarium :

    Taille minimum (L x l x h en cm) : 60 x 30 x 30

    Volume minimal : 54 litres

Sociabilite :

    Nombre minimal d'individus à maintenir : 6

    Comportement : Pacifique avec tous

Région(s) :

Pays :

  • Japon

Description :

Corps translucide, grisâtre, verdâtre à brunâtre, la coloration variant en fonction du milieu et du régime alimentaire. Plusieurs alignements de points foncés s'étendant parallèlement sur le corps, depuis la tête jusqu'à la queue.


Une ligne opaque plus claire, blanchâtre, s'étend sur le dos de la tête à la queue, parfois soulignée d'une ligne plus foncée de part et d'autre. Caridina multidentata est dépouvue de pinces. La taille varie de 4 à 5 cm environ, les mâles restant plus petits et plus fins que les femelles.


Ces dernières présentent une cavité importante constituée sous l'abdomen par les pléopodes(*), où les oeufs incubent avant l'expulsion des larves. Chez les mâles, les pléopodes ne forment pas de cavité sous l'abdomen.


ertaines descriptions font état d'une forme différente des taches chez les deux sexes. (*) sortes de courtes pattes articulées ne servant pas à la marche, que la femelle agite sans cesse pour oxygèner les oeufs. Caridina multidentata est originaire du Japon, plus particulièrement du fleuve Yamato.


Certaines sources citent sa présence à Taiwan et en Corée, sans préciser si elle en est naturellement originaire ou y a été introduite.

Nourriture :

Omnivores avec une nette préférence pour les algues vertes.

Reproduction :

Pour reproduire Caridina Japonica, il faut impérativement respecter son cycle de vie naturelle passant par l'eau de mer.


Certains sites conseillent une eau saumâtre autour de 17 gr/l, il sembl eque l'eau de mer soit mieux tolérée par les larves, c'est en tous cas mon expérience. Lisez l'article "l'élevage de Caridina Japonica" pour plus de détails sur la méthode que j'ai employée et les résultats obtenus. La femelle pleine d'oeufs les porte environ quatre semaines. A la fin de cette période il est possible de l'isoler dans un bac pour la ponte, qui s'effectue en eau douce.


La femelle expulse les larves dès leur éclosion et peut être retirée juste après. Un bac planté de mousse de java, riche en algues et à l'eau verte permet de nourrir les larves pendant les premiers jours. Après 3 à 5 jours, il faut transfèrer les larves dans un bac d'eau de mer (salinité 33 à 34 gr/litre), dans lequel a été commencée une culture de phytoplancton. Une souche de Dunalliela Salina permet de réaliser l'élevage des larves et de les amener au stade final de leur développement.


Il est également possible d'utiliser des aliments pour coraux à base de phytoplancton, mais ces aliments inertes polluent rapidement le milieu, des renouvellement d'eau doivent alors être fréquents et réalisés avec une eau de même densité. Après une vingtaine de jours et plusieurs mues, les larves se métamorphosent en adultes miniatures. Les jeunes crevettes mesurent alors environ 5 mm et sont capables de nager et de marcher.


Il est alors temps de "désaler" l'eau, en pratiquant des changements d'eau successifs à l'eau douce, sur 3 à 4 jours, jusqu'à obtenir une salinité insignifiante. Dès leur métamorphose, les jeunes crevettes se nourrissent comme les adultes, en "broutant" les algues vertes, en ramassant des détritus au fond du bac, ou en profitant de la nourriture laissée par les poissons. Si leur taille le permet, elles peuvent alors être introduites en bac communautaire.

Caractère :

Les crevettes sont paisibles et peuvent cohabiter avec tous les poissons ou crustacés non prédateurs. On évitera donc la cohabitation avec les gros cichlidés (seuls les discus ne prennent pas les Caridinas comme proies, les scalaires par contre risquent fort de s'y intéresser).


Les prédateurs d'invertébrés comme les Botias sont à proscrire absolument. Les crevettes seraient immédiatement dévorées.

Photographie :


Caridina multidentata par RichardC
Photo par :


Géographie :

Région d'origine de Caridina multidentata
Origine et pays Japon de Caridina multidentata

Liens :


Publicité

Retour haut de page