Allomogurnda nesolepis

De son nom commun, Goo Obo, il vient de Nouvelle Guinée, de la région des chutes de Goo Obo. ce poisson très coloré est...

Taxonomy

Classe :
Actinopterygii (Poissons)

Ordre :
Perciformes

Genre espèce :
Allomogurnda nesolepis

Descripteur :
(Weber, 1907)

Famille :

Nom communs et synonymes :

  • Scientifique Allomogurnda nesolepis

Informations aquariophiles

Type d'eau :
Eau douce

Espace de vie dans l'aquarium :
Inférieure

Difficulté à maintenir :
Aquariophile averti

Taille adulte :
Entre 6 et 8 cm

Eau :

Aquarium :

    Taille minimum (L x l x h en cm) : 60 x 30 x 30

    Volume minimal : 54 litres

Sociabilite :

    Nombre minimal d'individus à maintenir : 3

    Nombre minimal de femelle(s) à maintenir pour 1 mâle : 1

    Comportement : Pacifique envers les autres espèces, agressif avec ses congénaires

Région(s) :

Pays :

  • Papouasie-Nouvelle-Guinée

Fleuve(s), Lac(s) ou Iles :

  • Chutes de Goo Obo

Description :

De son nom commun, Goo Obo, il vient de Nouvelle Guinée, de la région des chutes de Goo Obo. ce poisson très coloré est d'une taille imposante. Il est territorial et les mâles paradent, mais il se montre pacifique envers les autres espèces qui respectent son territoire et qui ne sont pas trop petites. il a besoin de vivre en groupe. bien que mauvais nageur, considérer un aqua de 60 litres minimum en raison de sa taille imposante. le mâle a des reflets irisés sur les flancs et des tâches de couleur dans des tons de rouge et de jaune. la femelle est plus terne, mais a le ventre orange. prévoir une végétation dense et beaucoup de cachettes... ils apprécieront de s'abriter dans des tubes PVC, des noix de coco, des briques creuses, ou des pots de fleurs retournés.

Nourriture :

Il est facile à nourrir et se nourrit de tout ou presque, mais préfère la nourriture vivante ou congelée.

Reproduction :

La reproduction est délicate, car les mâles mangent souvent le frai après éclosion. il est préférable d'accueillir un trio dans 60 litres, avec une femelle pour deux mâles... En effet, c'est plutôt cette dernière qui harcèle les mâles lorsqu'elle souhaite se reproduire... Le mâle se choisit un lieu de ponte (substrat caché, tube pvc, brique creuse) où il attire la femelle en frétillant et en faisant des aller-retours entre le lieu de ponte et la femelle... Si la femelle est intéressée, elle suit le mâle et visite sa cachette... elle pond dans la cachette et fixe ses œufs ) la paroi, et le mâle les féconde. Puis le mâle chasse la femelle et garde la ponte jusqu'à l'éclosion, entre 7 à 10 jours plus tard. les petits atteignent la nage libre après deux jours. lors d'une ponte, isoler le mâle dans son tube de ponte et le mettre dans un enclos flottant, attendre que l'éclosion soit imminente et retirer le mâle. le frai est assez grand et peut directement se nourrir de nauplies d'artémias. il ne faut pas mélanger les frais car les plus grands mangeront les plus petits. Ce poisson est très coloré et très intéressant à observer.

Caractère :

poisson très agréable à observer et d'une grande beauté, qui tend néanmoins à rester proche de sa cachette pour la protéger de la convoitise des autres poissons. privilégiez donc une cachette ouverte sur l'avant, comme des briques creuses, si vous souhaitez les observer plus facilement... ils défendent farouchement leur cachette au niveau du sol... aussi, bien que globalement pacifique, il est hors de question de le faire cohabiter avec d'autres poissons inféodés au substrat. on peut par contre, facilement le faire cohabiter avec des poissons de surface tels que les pseudomugils dans un bac de 96 litres minimum...

Photographie :


Allomogurnda nesolepis par Pecky ShiFrit
Photo par :


Géographie :

Région d'origine de Allomogurnda nesolepis
Origine et pays Papouasie-Nouvelle-Guinée de Allomogurnda nesolepis

Liens :


Publicité

Retour haut de page