Nannacara anomala

Le dimorphisme sexuel est très prononcé : -Le mâle a une livrée sombre avec des écailles irisées d’...

Taxonomy

Classe :
Actinopterygii (Poissons)

Ordre :
Perciformes

Genre espèce :
Nannacara anomala

Descripteur :
Regan, 1905

Famille :

Nom communs et synonymes :

  • Scientifique Cichlidé nain à oeil d'or
  • English golden eyed dwarf cichlid

Informations aquariophiles

Type d'eau :
Eau douce

Espace de vie dans l'aquarium :
Inférieure

Difficulté à maintenir :
Aquariophile amateur

Taille adulte :
Entre 5 et 8 cm

Eau :

Aquarium :

    Taille minimum (L x l x h en cm) : 80 x 30 x 40

    Volume minimal : 96 litres

Sociabilite :

    Nombre minimal de femelle(s) à maintenir pour 1 mâle : 1

    Comportement : Pacifique avec tous

Région(s) :

Pays :

  • Suriname
  • Guyana

Description :

Le dimorphisme sexuel est très prononcé : -Le mâle a une livrée sombre avec des écailles irisées d’un vert émeraude sublime, ainsi qu’un très bel œil jaune. La nageoire dorsale présente un liseré bleu, surplombé dé rouge. On retrouve des reflets oranges et bleus sur toutes les autres nageoires. Le corps du poisson est assez compact, haut, et aplati latéralement. La tête est ronde et la bouche plutôt située vers le bas. -La femelle est moins trapue et sa tête est plus pointue que celle du mâle. Sa robe est étrangement changeante, en temps normal, elle est marron clair avec un ventre et des nageoires jaunes orangées et une bande noire horizontale très marquée au centre du flanc, ainsi qu’une autre bande moins marquée et incomplète juste au dessus de celle ci. En période de reproduction, le contraste est plus marqué, en plus des bandes horizontales, des bandes verticales apparaissent, la faisant ressembler à un damier. D'origine Surinam, ouest de la Guyane, Venezuela et Brésil.

Nourriture :

Ce poisson est à tendance carnivore. Une alimentation variée et équilibrée avec du vivant et du congelé plusieurs fois par semaine est recommandée pour avoir des poissons en meilleure forme.

Reproduction :

En vue d’une reproduction en bac spécifique, il est possible de maintenir le couple dans un bac d’une soixantaine de litres bien aménagé avec plusieurs lieux de ponte et des cachettes, à condition de prévoir un autre bac pour pouvoir retirer le mâle après le frai, celui-ci peut être brutalisé par la femelle dans un si petit volume (en effet le mâle a pour rôle de surveiller les alentours du lieu de ponte, mais la femelle ne le tolère pas dans un rayon trop proche.) Ce poisson se reproduit assez facilement, et ne semble pas être trop exigeant sur le choix du partenaire. On peut facilement repérer l’accouplement en observant la couleur de la femelle. Le frais se déroule dans un lieu caché (sous une racine, une noix de coco…) parfois sur une pierre plate. L’incubation dure deux à trois jours, la femelle dont l’instinct maternel est très développé s’occupe et protège les alevins, elle les déplace d’une cachette vers une autre. Il arrive qu’une femelle ayant perdu ses petits récupère les alevins d’une autre femelle ou rassemble des cyclopes pour s’en occuper. Cet instinct protecteur est si développé, que l’ont peut transférer au besoin la femelle et ses alevins dans un autre bac, celle-ci continuera à s’en occuper. Au bout d’une semaine, les alevins atteignent la nage libre et commencent à se nourrir, on peut alors leur distribuer des nauplies d’artémias ou de cyclopes. La femelle toujours aussi alerte, n’hésite pas à s’attaquer à plus gros qu’elle pour les défendre. Lorsqu’elle s’éloigne pourchassant un intrus, les alevins se laissent tomber parmi la végétation pour échapper aux prédateurs, dès qu’elle revient, ils se regroupent à nouveau autours d’elle. Une nouvelle ponte peut survenir au bout de quinze jours si les poissons sont maintenus dans de bonnes conditions. Il est préférable de laisser les alevins avec la femelle le plus longtemps possible ou ne pas réintroduire le mâle afin d’éviter l’épuisement de la femelle par des pontes successives.

Caractère :

Le Nannacara anomala est un poisson assez résistant au caractère bien trempé. Très intéressant à observer, ce poisson est malheureusement peu connu, du fait de ses bien pales couleurs dans les bacs de vente. Mis à part durant la période de reproduction, ce poisson est calme et ne dérange pas les autres occupants du bac. Il ne creuse pas le sol, et respecte les plantes. Ce cichlidé doit être maintenu dans un aquarium d’au moins 80cm à 1mètre de façade, (soit un volume minimum de 96litres) car les relations dans le couple lors des reproductions sont tumultueuses si le bac est plus petit.

Commentaires :

Fiche réalisée en collaboration avec dinou Photos : dinou 1- mâle. 2- femelle. 3- femelle pendant la reproduction. 4- femelle entourée d'alevins.

Photographie :


Nannacara anomala par dinou
Photo par :


Géographie :

Région d'origine de Nannacara anomala
Origine et pays Guyana de Nannacara anomala

Liens :


Publicité

Retour haut de page