Neolamprologus similis

Son nom lui est donné en référence à sa similitude d'aspect avec Neolamprologus multifasciatus. Un corps beige recouvert de barres brunes vertical...

Taxonomy

Classe :
Actinopterygii (Poissons)

Ordre :
Perciformes

Genre espèce :
Neolamprologus similis


Famille :

Nom communs et synonymes :

  • Scientifique Neolamprologus similis

Informations aquariophiles

Type d'eau :
Eau douce

Espace de vie dans l'aquarium :
Fond

Difficulté à maintenir :
Débutant

Taille adulte :
Entre 3 et 5 cm

Eau :

Aquarium :

    Taille minimum (L x l x h en cm) : 60 x 30 x 30

    Volume minimal : 54 litres

Sociabilite :

    Nombre minimal d'individus à maintenir : 2

    Nombre minimal de femelle(s) à maintenir pour 1 mâle : 1

    Comportement : Pacifique avec tous

Région(s) :

Fleuve(s), Lac(s) ou Iles :

  • Tanganyika

Description :

Son nom lui est donné en référence à sa similitude d'aspect avec Neolamprologus multifasciatus.
Un corps beige recouvert de barres brunes verticales. Ces barres sont aussi présentes sur la queue et la tête contrairement à Neolamprologus multifasciatus.
La nageoire dorsale est liserée de noire avec une bande dorée pour souligner le tout.
Un liseré bleuté apparait sur les nageoires ventrales.
Sa taille est proche de son cousin légendaire, le mâle mesurant 5cm et la femelle étant un peu plus grande que chez Neolamprologus multifasciatus puisqu'elle atteint les 3cm.

Nourriture :

La nourriture distribuée sera multiple et variée.
Mélange maison, daphnies, krill, congelés, paillettes type Tetra Phyll ......

Reproduction :

La femelle attire le mâle jusqu'à sa coquille.
Le mâle lâchera sa semence à l'entrée de cette dite coquille afin de féconder les gamètes déposés par sa courtisane.
Ensuite les choses se dérouleront naturellement avec l'apparition des alevins quelques jours plus tard.
Les pontes de Neolamprologus similis sont moins prolifiques que chez N.multifasciatus.
La nourriture à distribuer aux petits sera micro-vers, poudre pour alevins et nauplies d'artémias.

Caractère :

Neolamprologus similis sera un hôte de choix mais il conviendra de réfléchir à certaines cohabitations celui-ci étant bien plus timide que N.multifasciatus.
Il se ferait assez rapidement dominer par une autre espèce conchylicole ou bien même certaines espèces pétricoles.

Commentaires :

Un bac de 54L sera le minimum à offrir à un couple.
Un lit de coquilles sera disposé sur un sable fin.
Neolamprologus similis ne déploie pas la même énergie de terrasement que son cousin N.multifasciatus.

Photographie :


Neolamprologus similis par fargesia
Photo par :


Géographie :

Région d'origine de Neolamprologus similis
Origine et pays Tanganyika de Neolamprologus similis

Liens :


Publicité

Retour haut de page