Symphysodon discus

Le Discus n'est pas un poisson pour débutant. Ce splendide poisson, sauvage principalement, vit en groupe. La morphologie de ce poisso...

Taxonomy

Classe :
Actinopterygii (Poissons)

Ordre :
Perciformes

Genre espèce :
Symphysodon discus

Descripteur :
Heckel, 1840

Famille :

Nom communs et synonymes :

  • Scientifique Discus
  • France Discus heckel
  • English Pompadour fish
  • English Red discus
  • Allemagne - Deutschland Echter Diskus
  • Allemagne - Deutschland Pompadurfisch
  • Chine 盘丽鱼(五彩神仙鱼)
  • Bresil Acará bararuá
  • Bresil Moreré
  • Bresil Peixe disco

Informations aquariophiles

Type d'eau :
Eau douce

Espace de vie dans l'aquarium :
Milieu

Difficulté à maintenir :
Aquariophile averti

Taille adulte :
Entre 12 et 18 cm

Eau :

Aquarium :

    Taille minimum (L x l x h en cm) : 150 x 50 x 50

    Volume minimal : 375 litres

Sociabilite :

    Nombre minimal d'individus à maintenir : 5

    Nombre minimal de femelle(s) à maintenir pour 1 mâle : 1

    Comportement : Pacifique avec tous

Région(s) :

Pays :

  • Brésil

Fleuve(s), Lac(s) ou Iles :

  • Rio Negro

Description :

Le Discus n'est pas un poisson pour débutant.


Ce splendide poisson, sauvage principalement, vit en groupe. La morphologie de ce poisson est très particulière : comme les autres Symphysodon il a la forme d'un disque, d'où son nom. Il se distingue des autres Discus par 9 bandes noires verticales dont 3 sont bien marquées: l'une traversant la tête au niveau de l'oeil et les deux autres passant par le centre du corps du poisson et par le début de son appendice caudale. Chez ce poisson, les couples se forment au sein d'un groupe de 5 ou 6 individus minimum où les partenaires se choisissent librement, ce sont des poissons plus ou moins fidèles. Un couple formé pourra être isolé pour une reproduction mais devra retourné dans le groupe assez rapidement après la séparation des petits d'avec les parents afin de ne pas affaiblir ces derniers. Hors reproduction, il n'y a pratiquement pas de dimorphisme sexuel, les mâles et les femelles sont de taille identique et aussi coloré l'un que l'autre. Lors de la ponte des différences sont visibles car les organes reproducteurs sont apparents : la papille génitale du mâle est pointue et dirigée vers l'avant, l'oviducte de la femelle est arrondi et ressemble à une sorte de 'bouton' orienté vers l'arrière.


Pour plus d'informations, consultez l'article de Roland : Les Discus sauvages, première partie: classification, origine et acclimatation

Nourriture :

La nourriture sera variée, distribuée en très petites quantités plusieurs fois par jours. Très souvent les discus sont nourrit avec une pâtée maison à base de cœur de boeuf haché, d'épinards et de vitamines. Cette nourriture est très bien acceptée par les Discus mais elle a une fâcheuse tendance à polluer l'eau et se révèle souvent impossible à distribuer dans un bac planté. En remplacement il est possible de donner en alternant : vers de vase vivants, artémias décongelées ou vivantes, granulés du commerce. Il est alors indispensable d'habituer les discus à consommer les granulés du commerce afin de garantir un apport satisfaisant en vitamines, fibres et minéraux.


 

Reproduction :

Difficile, elle n'est réussie que par peu d'aquariophiles amateurs. C'est un pondeur sur substrat découvert qui a la particularité de nourrir sa progéniture en produisant un mucus nourricier : la femelle pond ses oeufs sur une pierre, un pot, une racine ou un cône (vendu en magasins spécialisés).


Femelle devant ses oeufs - photo de Frédéric C.


Les oeufs mettent 3 jours à éclore et sont ventilés en permanence par les parents. Les larves restent ensuite collées pendant 2 jours au support de ponte (période correspondant à la résorption du sac vitellin). Pendant ce temps les parents s'assombrissent (ils deviennent presque noir) et commencent à produire le mucus. A la nage libre, les alevins, attirés par la couleur sombre des parents se détachent et vont se coller sur les flancs des parents pour se nourrir du précieux mucus. Après 8 à 10 jours, il convient de commencer à nourrir les alevins en distribuant des nauplies d'artémias plusieurs fois par jours. Au bout de 3 à 4 semaines il faut séparer les jeunes des adultes car ceux-ci sont très fatigués par la production du mucus et présentent souvent des blessures dues au grignotage des alevins.


Pour plus d'informations, consultez l'articles de Roland : Les Discus sauvages, troisième partie: la reproduction et l'élevage parental

Caractère :

Le discus est un cichlidé qui a le mauvais tempérament caractéristique de cette famille. C'est un poisson territorial qui vit en groupe hiérarchisé : il y un chef de groupe (le dominant) et des dominés. Il est très important de les maintenir en groupe afin que l'agressivité du dominant soit répartie sur l'ensemble du groupe et non pas seulement sur 1 ou 2 individus. Ce poisson en apparence calme et plutôt timide n'aime pas cohabiter avec des poissons turbulents ou agressifs. Il faut en outre que les autres poissons supportent les conditions de maintenance des discus, en particulier la température. Voilà quelques espèces qui peuvent partager le bac d'un groupe de discus : Apistogramma, Ramirezi, Coridoras, Nez rouges, Ancistrus, Cardinalis (cette liste n'est pas exhaustive).

Commentaires :

En savoir plus: www.infodiscus.com

Photographie :


Symphysodon discus par swifty
Photo par : swifty


Géographie :

Région d'origine de Symphysodon discus
Origine et pays Brésil de Symphysodon discus

Liens :


Publicité

Retour haut de page