loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Dans ce forum, vous pouvez décrire vos aquariums et poster des photos. :roll: Astuce : utilisez le nouveau Module de Gestion Aqua.
Règles du forum
Astuce : Module de Gestion Aqua pour vérifier la cohérence de votre aquarium. :accord8:
baulagni

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar baulagni » 14 oct. 2016, 17:25

Bonjour à Tous,

Quelques nouvelles et encore une demande de retour expérience :tete:

- Aquarium 17l en cours de cyclage azote, j'ai déjà un seau avec une souche de physe que j'ai récupéré en magasin et une souche de planorbe qu'une voisine aquariophile m'a gentiment donné, démarrage de l'élevage dans une semaine ou deux.

Image

Pour l'autre bac c'est la cata avec les algues, voir même des cyano qui sont apparus, je suis donc en mode black out pour quelques jours encore. Je surveille l'état lors de la distribution de nourriture, les plantes sont a nouveau propres par contre il reste encore des résidus sur les vitres et le sol.

En ayant vu un bac low tech, je me suis renseigné sur ce concept y compris le "poubellarium, et surtout j'ai découvert la trempette des plantes qui pourraient peut être m'aider a lutter contre les algues voir a rendre l'aqua encore plus beau. J'ai donc acheté des Asparagus, misère, pothos, et ficus pumilla.
Je compte essayer dans un premier temps un Asparagus et dans un deuxième temps une misère.

Avez vous déjà des retours d'expérience sur les trempettes de plantes, hérésie ou efficace?

scalaire92
Coelacanthe
Coelacanthe
Messages : 18740
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:41
Localisation : 92
Contact :

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar scalaire92 » 14 oct. 2016, 20:39

Faudrait déjà définir ta "trempette de plantes", parce qu'une plante aquatique c'est plutot dans l'eau :bof:
- Vous ne me lisez plus ? Dites merci aux théroristes qui se plaignent ensuite de l'opposition à leurs mauvaises réponses.

baulagni

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar baulagni » 15 oct. 2016, 05:24

Pour la trempette j'ai trouvé une vidéo sympa qui illustre le principe, ce ne sont pas des plantes aquatiques, elles ne supportent pas d'être immergé, par contre les racines peuvent se developper dans l'eau, principe de la culture hydroponique.

scalaire92
Coelacanthe
Coelacanthe
Messages : 18740
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:41
Localisation : 92
Contact :

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar scalaire92 » 15 oct. 2016, 16:41

Il faut éviter que les racines de tes plantes palustres et/ou de marais, ne plongent directement dans l'aquarium. (Les racines peuvent se révéler toxiques pour les organismes aquatiques, quand elles sont abimées )

Mais elles peuvent être en contact indirect, avec l'eau du bac. Autrement dit de l'eau du bac est envoyé ailleurs, où ses plantes sont disposées et où donc leurs racines peuvent puiser des nutriments.

Alors effectivement c'est une technique de lagunage, qui consiste à faire de la filtration, en s'aidant des plantes de marais, pour en diminuer les polluants présent dans l'eau.

L'eau retourne au bac, après être passé sur des lits de sédiments (sable, pouzzolane broyé en grosses poussières, sépiolites ), où des débris solides peuvent se déposer, se décomposer par les bactéries. Des bactéries sont présentes en grand nombre dans le lit de sédiment. (on peut avoir un lit de sédiment épais, au bout d'un certain temps, tous les X ans, on jette le sédiment trop encrassé et on le remplace par du neuf). On peut avoir plusieurs étages dans des tiroirs de sédiments, l'eau arrive en pluie au dessus du lit de sédiments, par des systémes de gouttes à gouttes, il faut utiliser au maximum la surface du lit, l'épaisseur du lit, sert à piéger des particules dans le sédiment donc à le retenir.

Certains vont ajouter un lit de charbon actif (qui sera renouvellé tous les mois, temps maxi d'activité chimique de purification)
- Vous ne me lisez plus ? Dites merci aux théroristes qui se plaignent ensuite de l'opposition à leurs mauvaises réponses.

baulagni

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar baulagni » 15 oct. 2016, 19:23

Merci pour ton explication détaillé Scalaire92 :accord12: , du coup c'est totalement inadapté à un aquarium d'agreement de petite taille.
C'est dommage car sur papier l'idée est intéressante et j'avais vu des exemples ou ils faisait faire trempette sur le filtre interne ce qui me paraissait jouable mais bon si il existe un risque d'intoxication...

scalaire92
Coelacanthe
Coelacanthe
Messages : 18740
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:41
Localisation : 92
Contact :

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar scalaire92 » 15 oct. 2016, 22:47

Certains ne prennent pas ce genre de précaution, pas plus qu'ils ne prennent soin, de mettre en sortie des plantes de marais, du sable pour piéger tout débris végétal de ces plantes de marais. Y a moyen de combiner plantes de marais + sable dans la même jardinière, mais au bout de quelques années, il faut toujours jeter le sable et donc sortir les plantes de marais du substrat, en dissociant les 2, les plantes restent en place, on vire juste le sable/charbon en sortie avant de retourner dans le bac.

Dans un petit bac, il est inutile de s'embarasser de tels procédés, on change 90% de l'eau pour de la neuve, et c'est réglé la pollution en 1 ou 2 (voir 3 fois à 90% d'eau neuve).

Dans un bac d'au moins 200L (donc 200 et +), faire la même chose 90% eau neuve, jusqu'à 3 fois, c'est plus pénible/difficile, et si on est en eau "Amazonien" ultra douce, la production d'eau osmosée doit suivre (ca prend un peu de temps de la produire)

On peut tester le principe sur un petit bac, mais ensuite la mise en place effective, n'est intéressante que sur les gros bacs en volume.

Ca doit permettre de faire moins de changements d'eau en fréquence ou en volume.

Le modèle théorique prévoit que cela permet un cycle presque fermé, avec juste compensation de l'évaporation par ajout d'eau osmosée. Quand le nb de plantes de marais, permet d'obtenir un équilibre création pollution / dépollution .


C'est la prochaine étape que je dois franchir, mais ca fait 10 ans que je dois la mettre en place et la tester sur au moins 1 an, et il m'est impossible de mener à bien ce protocole d'expérimentation.
J'espère un jour, avoir la possibilité de m'y atteler.
- Vous ne me lisez plus ? Dites merci aux théroristes qui se plaignent ensuite de l'opposition à leurs mauvaises réponses.

baulagni

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar baulagni » 16 oct. 2016, 06:46

En parlant de mon projet a un ami non aquariophile, il me disait avoir vu l'utilisation de plante pour dépolluer l'eau dans une piscine municipale, sans chlore, c'est bien dans l'air du temps...

Bref grâce à toi je viens de comprendre que le concept aquariophile low tech, signifie réduction maximale de l'intervention humaine sur l'écosystème, et pas du tout simplicité comme je l'avais interprété au premier abord (on plonge une racine dans l'aqua ca pompe le nitrate et hop, on supprime le système de filtration :mrgreen: ).

Encore merci pour ton explication cela m'évite une grosse déconvenue.

scalaire92
Coelacanthe
Coelacanthe
Messages : 18740
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:41
Localisation : 92
Contact :

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar scalaire92 » 16 oct. 2016, 23:19

Le principe de fonctionnement, et donc le modèle théorique est simple, la mise en application est quelque peu plus complexe à mettre en place.

Il existe aussi un modèle de station d'épuration, sur un système de lagunage. Il y a au moins une station d'épuration qui est en activité sur ce principe, et cela marche. Par contre, cela ne peut traiter qu'un volume limité d'eau à épurer.


Il y a des particuliers qui ont des piscines, avec une filtration à lagunage donc sans aucun chlore.
- Vous ne me lisez plus ? Dites merci aux théroristes qui se plaignent ensuite de l'opposition à leurs mauvaises réponses.

baulagni

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar baulagni » 17 oct. 2016, 06:17

Merci a toi Scalaire92, je trouve ce sujet passionnant.
J'ai bien envi de me lancer timidement sur cette expérimentation sans toutefois renoncer à mon filtre a décantation interne ni à mes changement d'eau car je n'ai pas les reins suffisamment solide. Cela dans un but esthétique et un peu pour faire baisser mon taux de nitrate résiduel.

Du coup j'ai bien envi de tenter le principe de la jardinière surélevé qui réceptionnera l'eau filtré (provenant de mon filtre) avec un petit retour avec le système durso + ecoulement trop plein. Je pense diviser ma jardinière en trois avec compartiment susbstrat (pouzzolane...), préfiltre (mousse bleu par exemple), puis un compartiment perlon (surtout pas de terre)
En gros mon objectif est d'obtenir ce résultat (voir article aquaponie),si j'ai bien compris par rapport a la toxicité des plantes il faut eviter certaines espèces (pommes de terre, résineux...) mais certaines sont parfaitement saine pour les poissons (pothos, misère...)

Qu'en penses tu, c'est grosso modo le protocole que tu avais expérimenté ?.


Autre chose, j'ai récupéré les propriété physico chimique de mon eau de robinet (je suis dans le 7iem arrondissement),je voudrais savoir si je peux me passer de ferropol, je me demande si c'est pas mes ajouts hebdomadaires qui me provoque une poussée d'algues ?



si un modérateur passe, est il possible de déplacer ce topic dans présentation et suivi de vos bac, merci :P

scalaire92
Coelacanthe
Coelacanthe
Messages : 18740
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:41
Localisation : 92
Contact :

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar scalaire92 » 18 oct. 2016, 22:48

C'est effectivement le modèle théorique que j'ai proposé à plusieurs reprises à des personnes, pour lesquelles, cela m'apparaissait être une bonne solution à leurs problèmes, mais que je n'ai jamais encore expérimenté moi même.

Malheureusement ces personnes trop timides ou timorées, n'ont pas voulu mettre en place ce système en plus d'une filtration normale et ordinaire. J'ai mis en avant le coté "mur végétal" et décoratif que cela pouvait présenter, en n'oubliant pas de leur signifier que le procédé avait tendance à faire une évaporation et donc à donner un certain % d'humidité dans la pièce où le système serait installé.

Pour l'un d'entre eux, c'était dans une très grande pièce à vivre, très proche d'un ensemble de baies vitrées souvent complétement ouvertes en été, l'ensemble de baies vitrées, donnant sur une terrasse filante le long de la maison et des baies, de plus la présence de nombreuses plantes vertes dans la pièce de vie, avec des jardinières maçonnées intégrées au sol de la pièce, me donnait à penser, que l'humidité devait être très bien régulée, vu qu'avec la présence des plantes dans la pièces de vie, cela faisait déjà penser à une petite jungle d'intérieur, et des plantes jouxtant déjà l'emplacement de l'aquarium.

Exactement cela, sur pouzzolane la culture, et un filtre en mousse et ouate à la sortie de la jardinière, parce que la pouzzo a tendance à faire des poussières lourdes et rouges d'après mon expérience de la pouzzolane.
La ouate devra etre jetée quand elle sera sale, les poussières ne doivent pas aller dans le bac. On peut simplifier avec juste de la ouate blanche.


Donc en résumé, NON jamais expérimenté encore moi même, mais comme déjà dit, cela fait 10 ans, que j'ai l'intention de mener cette expérimentation, mais les aléas de la vie ont fait, que je n'ai toujours pas pu le faire. Mais que j'ai toujours ce projet en tête, comme complément au control des Nitrates et Phosphates, par les changements d'eau.

Tu dois quand même te méfier de ne pas blesser les racines des plantes vertes que tu comptes installer. Autrement dit au moment de la mise en place de ces plantes vertes, il faut etre très précautionneux, et à chaque intervention manuelle sur les plantes, ne jamais manipuler/blesser les racines. Ce qui veut dire, qu'il est important que le développement des racines ne doit pas etre trop important, je veux dire par là, pas de grosses racines, juste un réseau de fines radicelles.

Si la plante se développe trop, il se peut qu'on soit obliger de changer la plante devenue trop importante, pour une plus jeune.
- Vous ne me lisez plus ? Dites merci aux théroristes qui se plaignent ensuite de l'opposition à leurs mauvaises réponses.

baulagni

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar baulagni » 19 oct. 2016, 05:22

,Merci pour ton retour.
Je pars sur un système aisément démontable pour pouvoir l'entretenir facilement ou le supprimer en cas d'échec.

Par rapport au système d'Annick qui date de 2007, la technique "aquaponie" a fait de grand progrès et je suis guidée par une personne ayant déjà installé ce système, si tu veux suivre l'avancement du bricolage et éventuellement me donner tes propres conseils.
Bref calcul du pouvoir d'absorbtion de mon substrat pour pouvoir positionner mon évacuation, système de marée... c'est beaucoup plus technique que je l'avais imaginé, il va me falloir plusieurs jours voir semaine avant d'avoir un système fonctionnel...

Je posterais le résultat de cette expérimentation.
Pas d'avis sur mon ferropol / mon eau de robinet ?

scalaire92
Coelacanthe
Coelacanthe
Messages : 18740
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:41
Localisation : 92
Contact :

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar scalaire92 » 19 oct. 2016, 14:26

Etant donné que ce type de montage m'intéresse, oui, je suivrais les différents points, mais surtout les retours observés sur le bac, la qualité de l'eau, et les conséquences pour le bac.

Comme il s'agit ici, d'avoir une action d'épuration de l'eau du bac, je ne suis pas sur, qu'il soit nécessaire d'avoir une approche très très précise et optimale pour les plantes en aquaponie. Mais ca ne nuira pas, de toute évidence, d'après la théorie.

Il est toujours très très important de confronter la théorie avec le cas pratique, et l'expérimentation réelle, sur plusieurs années en général, pour avoir un bien meilleur recul sur la technique.

Ce qui est bien dommage, c'est que dans le cas que tu as ressorti de 2007, justement la personne a abandonné, de nous faire part, de ses observations, de l'évolution qu'elle a pu constaté, des éventuelles impair, souci, ou problèmes qu'elle a pu rencontrer. On n'a en général que quelques mois et ensuite terminé, les rapports d'observation s'évanouissent et on ne sait plus rien de l'expérience mené. C'est le gros gros défaut, le manque de relatation du suivi au long cours sur plusieurs années, et non juste quelques mois.

Par contre pour je suive ton expérimentation, il faudra la relater ici même.
- Vous ne me lisez plus ? Dites merci aux théroristes qui se plaignent ensuite de l'opposition à leurs mauvaises réponses.

scalaire92
Coelacanthe
Coelacanthe
Messages : 18740
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:41
Localisation : 92
Contact :

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar scalaire92 » 19 oct. 2016, 15:21

J'ai oublié un détail :

si l'eau sort de la jardinière en pluie, cela créé une importante évaporation, en fonction de la différence de T° entre l'eau et l'air. Par contre avec de très nombreux trous sous la jardinière, cela évite en général le colmatage. (Il faut penser au débordement intempestif de la jardinière, qui est super désagréable, donc prévoir une sécurité ou un moyen afin que ce débordement se fasse de préférence à un endroit où cela ne pose pas de souci... par exemple au lieu d'etre bien à plat, la jardinière va être légèrement inclinée vers l'avant et d'un coté. Il faut expérimenter pas d'autres solutions.

Autre inconvénient du ruissellement, cela va créer un dégazage du CO2. Et le manque de CO2, va nuire au développement des plantes de l'aquarium.
Aussi on peut imaginer d'avoir un dessous (comme une soucoupe) qui collecte toute l'eau sortant de la jardinière et ramener l'eau sous le niveau d'eau du bac (2 cm en dessous du niveau), il n'y a rien dedans la soucoupe que de l'eau, mais il ne faut pas qu'elle déborde n'importe où.(par sécurité)

Afin de pouvoir ajuster le débit d'eau entrant en jardinière, ce n'est pas sur la pompe qu'il faut régler, mais bien un robinet facilement accessible pouvant régler avec précision l'arrivée d'eau. Le plus souvent, on va devoir freiner assez fort, aussi la pompe doit etre de très faible débit, le plus faible possible. (Une pompe fort débit, freiner de trop par un robinet, va chauffer et s'abimer. Car l'eau sert à refroidir la pompe en plus d'apporter un lubrifiant naturel aux pièces en rotation )

L'arrivée de l'eau en jardinière peut se faire en un seul point (ou en plusieurs). Et là encore on peut avoir l'arrivée par le dessous ou par le dessus (façon goutte à goutte ou encore façon canne percée)

Bien sur les plantes ne seront pas tout à fait les mêmes dans la jardinière, selon comment va être le milieu qui va les accueillir. Les billes d'argile sont légères (attention à ce que les billes soient neutre et non additionné d'engrais), mais en cas de débordement, cela peut entrainer des billes par dessus la jardinière. La pouzzo est lourde, donc à gérer, mais le débordement d'eau n'entrainera pas celui-ci en dehors.

Ah petite astuce, il parait que la pouzzo, une fois passée au micro-onde, rend beaucoup moins de poussières. Elle deviendrait moins friable selon certains. (A bien rincer au préalable cependant)

L'aquarium n'étant pas fait pour supporter une jardinière, surtout si ca pése, alors une structure solide englobant le bac, sert de support à la jardinière. Ou alors c'est de l'encrage façon scellement dans le mur. Enfin à condition de le mur soit pas du petit placo de cloison intérieur :lol:
(dans un tel cas, chevilles à expansion, et on n'hésite pas à en mettre tous les 10 cm pour assurer la répartition du poids et se garder une solide marge de sécurité )

Je l'ai appris à mes dépends sur une petite planche de bois de 1.80 avec juste des livres de poche, 2 équerres, une à chaque bout, n'était pas suffisant, cela est sorti de ces fixations, en pleine nuit... :siffle:
- Vous ne me lisez plus ? Dites merci aux théroristes qui se plaignent ensuite de l'opposition à leurs mauvaises réponses.

baulagni

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar baulagni » 20 oct. 2016, 14:01

Merci pour tes conseils, ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd.
Du coup je suis aller prendre une troisième equerre cela devrait être suffisant car je table sur un poids compris entre 5-10kg.
Très bonne idée la légère inclinaison, mais j'ai prévu avant cette catastrophe une évacuation de secours (je double les sorties nécessaires).

Je viens de faire mon premier test sur le système de marée que j'ai bricolé.
En gros, le tuyau de sortie est enfiché dans un Y, la partie haute est raccordé a un robinet pour pouvoir limiter le débit d'air et le bruit de sussions, et permet également de couper l'evacuation par exemple pour la maintenance du bac.

Voici une vidéo avec un cycle complet d'une marée lors de mon premier test:

scalaire92
Coelacanthe
Coelacanthe
Messages : 18740
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:41
Localisation : 92
Contact :

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar scalaire92 » 20 oct. 2016, 17:47

Le débit de la pompe ? ca me parait bien trop... mais bon à toi de voir...

Je ne pense pas qu'il y ait un intéret à avoir de l'eau aussi courante pour les plantes aériennes, avec le risque de débordement important à gérer. Si on est dans du très lent, plutot le style goutte à goutte ou filet mince avec plusieurs points d'introduction, avec chacun un petit robinet (gardena jardinage goutte à goutte) et du tuyau fin, le débordement est beaucoup moins problèmatique, puisque on aura très rarement la vitesse d'arrivée d'eau plus importante que la vitesse d'évacuation.

De plus, selon moi et toujours en théorie, cela résoud aussi le fait que certaines plantes, aiment bien vivre en milieu humide, mais pas jusqu'au point d'avoir les pieds constamment dans une grande quantité d'eau.

Tiens cela me revient, le papyrus est parfois utilisé pour cela. Parce que le roseau, vu son développement, va te poser problème :lol:
- Vous ne me lisez plus ? Dites merci aux théroristes qui se plaignent ensuite de l'opposition à leurs mauvaises réponses.

baulagni

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar baulagni » 20 oct. 2016, 18:46

Débit trop élevé : je suis de ton avis, d'ailleurs on m'a conseillé d'installer un T avec robinet (une partie pour la jardinière, l'autre pour le bac) pour pouvoir d'un part réduire/réguler le débit mais aussi permettre de détacher le système aisément lors de l'entretien.

eau courante non nécessaire : oui je me suis laissé porté par l'enthousiasme et les conseil de ma connaissance en aquaponie. En fait il s'agit d'une table à marée artisanale,l'interet est expliqué ici, mais je te l'accorde comme mon objectif premier n'est pas la culture de légumes ou de fruit il s'agit peut être d'un luxe inutile, mais si ca permet aux plantes de mieux se porter je suis pas contre non plus.

pied dans l'eau : En fait mon système n'est pas encore complet, j'ai mesuré le pouvoir d'absorption de mes billes d'argile (bio !) qui est de 6 cm, donc il va falloir que j'ajoute 6+2 cm de billes au dessus du niveau max de mon eau. Ainsi les plantes trouveront un substrat humide mais pas trempé
Pour la partie en contact avec l'eau j'ai envi de mettre une séparation entre les deux couches de billes à l'aide d'une toile d'hivernage en Polypropylène, qui bloque la progression des racines mais qui laisse passer l'eau et l'air. En théories cette toile devrait tenir le coup dans le temps, enfin j'espère (en plus elle servirait de filtre mécanique en supplément du perlon/mousse qui lui sera a proximité des tuyaux.

Encore pas mal de boulot ... je verrais pour le papyrus, on m'a parlé de la menthe aquatique qui marcherait bien aussi, mais les poissons aiment il l'odeur :P ?

scalaire92
Coelacanthe
Coelacanthe
Messages : 18740
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:41
Localisation : 92
Contact :

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar scalaire92 » 20 oct. 2016, 21:04

Si tu es anglais, tu fera du poisson à la menthe... :lol:

ce n'est pas parce que les feuilles de la plante ont une odeur ou un parfum de menthe, que cela se transmet à l'eau, parce que les feuilles ne doivent pas être dans l'eau.

J'ai l'impression que tu perds de vue l'objectif principal, qui n'est nullement la pousse de plantes, mais l'épuration de l'eau, mais attention pas trop épurée, sinon tu aura une eau propre, mais qui ne sera plus du tout compatible avec le fait de continuer à avoir des plantes aquatiques dans l'aquarium, pour le bien des poissons et que le décor soit aussi plus sympa à voir. Les plantes de la jardinière, sont choisies pour leur coté utilitaire, complémentaire aux plantes dans le bac. Si la jardinière supplante les plantes du bac, tu va avoir un désert dans le bac. Il ne faut pas pousser le curseur trop loin, c'est une question d'équilibre entre les 2.
- Vous ne me lisez plus ? Dites merci aux théroristes qui se plaignent ensuite de l'opposition à leurs mauvaises réponses.

baulagni

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar baulagni » 24 oct. 2016, 13:26

Bonjour Scalaire92.

Merci pour tes remarques.
Au niveau sécurité j'ai intégré toutes les propositions que tu as faites auquel j'ajouterais l'inclinaison lors de la fixation.
Dans l'ordre de déclenchement cela donne ca :
1) sortie système de marée (normal)
2) système de secours tuyau sans siphon ni robinet mais avec un niveau légèrement plus haut
3) ruisselement sur le bord supérieur (percage de trou dans la partie supérieure de la jardinière exposé à l'aquarium)

Voila je pense que le système est bien sécurisé (à la condition que les 10kg du système tienne bien sur mon étagère a trois équerres. D'ailleurs je vais surement répartir la fixation sur un meuble attenant en plus du mur).
A noter que j'ai scié en partie les deux branches du Y pour réduire le niveau max d'eau et réduire ainsi le poids d'un ou deux kg)

Avant l'installation il reste un peu de décoration/camouflage, et un T avec robinet entre la pompe et l'arrivé dans la jardinière avec une dérivation direct dans l'aqua (régulation débit/ débranchement) et ajouter une plaque de plexiglass sur l'aqua ou plutôt sous la jardinière ... a voir...afin de protéger des éventuelles feuilles qui voudraient partir en trempette et des billes qui pourraient tomber lors d'une manipulation de la jardinière.

Pour la plantation comme tu vois sur l'image ci dessous, je pars sur un système modulaire ou je pourrais aisément ajouter/supprimer/ tailler. En terme de maintenance du bac lui même j'espère n'avoir a changer que le perlon une fois par mois grand max.
Effectivement le point délicat une fois que tout sera installé sera le fameux équilibre entre plantes aérienne et plante aqua, c'est pour cela que je commencerais par deux plantes naines.

Image

Techniquement mon arrivé eau et sortie de secours sont protégé par un filet contenant billes argiles et mousse bleu. Mon niveau eau mininmum est de 0,5cm et niveau max de 4cm.
Les billes argiles du bac sont sur 5cm, et mes récipients ajoutent entre 6 et 8cm de billes en plus.
(rappel mon absorption de liquide par les billes est de 6cm donc :
niveau théorique optimal 4cm niveau max + 6 cm absorption + 2cm confort = 12cm
niveau mis en place = 5cm de jardiniere + 6 a 8 = entre 11 & 13 cm.
Je tente également un sac d'argile au dessus de la mousse pour voir si les semis peuvent prendre en zone plus humide (8 cm de hauteur au lieu de 13)

scalaire92
Coelacanthe
Coelacanthe
Messages : 18740
Enregistré le : 25 oct. 2005, 14:41
Localisation : 92
Contact :

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar scalaire92 » 24 oct. 2016, 15:48

La modularité pourrait effectivement devenir un atout, dans le passage de la théorie à la pratique, pour changer plus facilement la plante ou lui faire un toilettage des feuilles.

Tu ne dira à l'avenir ce qu'il en est, en nous faisant des points réguliers, environ 1 fois par mois, sur l'évolution visuelle, en oubliant pas de faire des tests sur l'eau du bac, pour voir si cela évolue ou pas.
- Vous ne me lisez plus ? Dites merci aux théroristes qui se plaignent ensuite de l'opposition à leurs mauvaises réponses.

baulagni

Re: loche clown & barbus sumatra - nutrition/cohabitation)

Messagepar baulagni » 25 oct. 2016, 06:04

scalaire92 a écrit :Tu ne dira à l'avenir ce qu'il en est, en nous faisant des points réguliers, environ 1 fois par mois, sur l'évolution visuelle, en oubliant pas de faire des tests sur l'eau du bac, pour voir si cela évolue ou pas.


Merci encore pour tous tes conseils et ton appel à la prudence qui ont tempéré mon enthousiasme et qui m'a permis d'avoir la compréhension théorique, cela a été un excellent complément a l'aspect technique de mise en place que m'a décrit l'aquaponiste.
Pour le suivi, je ferais un post spécifique dans ce forum dès que le système sera installé & planté et je posterais photos et mesure du nitrate périodiquement.


Retourner vers « Suivi & présentation de vos aquariums, bassins »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot] et 2 invités