La reproduction des Corydoras en image.

Citation : Cet article a pour but de présenter la reproduction de corydoras de type Aeneus en photos, je n’y développerai que peu la meilleure façon de les reproduire et d’amener les alevins à une taille resp...

Catégorie de l'article: Poissons

Cet article a pour but de présenter la reproduction de corydoras de type Aeneus en photos, je n’y développerai que peu la meilleure façon de les reproduire et d’amener les alevins à une taille respectable.

I) Le sexage :

Une bonne reproduction commence par un bon sexe ratio. Pour les corydoras, on parle souvent d’une femelle pour 2-3 mâles, pour qu’un maximum d’œufs soit fécondés. Cependant cette règle n’est pas autant une obligation que pour d’autres espèces.
A l’âge adulte, les femelles sont plus rondes que les mâles, et ont une nageoire dorsale arrondie, alors que celle des mâles est un peu plus pointue.

Le mâle :

photo https://www.aquariophilie.org/images/article/La-reproduction-des-Corydoras-en-image-_a09072046_0.jpeg

La femelle :

photo https://www.aquariophilie.org/images/article/La-reproduction-des-Corydoras-en-image-_a09072046_1.jpeg

II) Déclencher le frai :

Pour déclencher le frai, on peut simuler la saison des pluies dans l’aquarium. 3 critères peuvent être utilisés pour cela :
- Un changement d’eau plus important, avec une eau plus fraîche qui peut aller jusqu’à faire chuter la température globale du bac de 1 ou 2°C.
- En plus de la température, utiliser une eau un peu plus douce que celle de l’aquarium, c’est le critère qui est le plus souvent oublié.
- Faire un apport de vivant important après le changement d’eau.
Bien sûr, pour les espèces faciles de corydoras comme l’aeneus, il est souvent inutile de suivre ce protocole à la lettre, mais il est toujours bon de le connaître au cas où les poissons seraient un peu réticents à pondre.

III) Le frai :

Passons maintenant au vif du sujet de l’article : le moment de la ponte.
Après le changement d’eau, vous verrez les poissons «frétiller » dans tout l’aquarium. C’est le moment des parades ! Cela arrive normalement souvent, mais quand ils sont prêts de la ponte, on voit la femelle parcourir tous le bac, et les males vont se frotter à elle, barbillons à barbillons.
Cette phase peut durer longtemps, d’ailleurs en général cela amène à ce qu’on ne voit pas la ponte à proprement parler, mais qu’on la découvre le lendemain.
(Evidemment comme les corydoras sont très actifs durant ces moments, je n’ai pas de photos potables de cela.)
La parade se finit par la fécondation. A cette étape, un mâle et la femelle se mettent en forme de « T » dans un recoin de l’aquarium.

photo https://www.aquariophilie.org/images/article/La-reproduction-des-Corydoras-en-image-_a09072046_2.jpeg

Une fois la fécondation terminée, les corydoras sont à nouveau actifs.
La femelle pond peu à peu les œufs qui se collent sur sa nageoire anale.

photo https://www.aquariophilie.org/images/article/La-reproduction-des-Corydoras-en-image-_a09072047_3.jpeg

Enfin, elle monte les coller près de la surface sur la vitre ou des feuilles hautes. En effet, dans la nature, la ponte au sol ferait que les alevins seraient directement mangés par leurs congénères.

photo https://www.aquariophilie.org/images/article/La-reproduction-des-Corydoras-en-image-_a09072047_4.jpeg

Et voilà !
Une belle série d’œufs blancs à la surface.

photo https://www.aquariophilie.org/images/article/La-reproduction-des-Corydoras-en-image-_a09072047_5.jpeg

IV) Après la ponte :

Une fois les œufs pondus, il y a à peu près 4 jours d’incubation (suivant la température). Je conseille d’utiliser ce temps pour prélever les œufs, avec une lame ou une carte en plastique, afin de les mettre dans une cuve nue de 10-20L, près d’un bulleur, car l’aération des œufs est importante.
On peut alors les surveiller : ceux qui deviennent translucides sont fécondés et viables, on aperçoit même une petite virgule d’alevin après un certain temps. Ceux qui restent laiteux sont non fécondés et peuvent être retirés pour éviter qu’ils pourrissent et contaminent les viables. Ceux qui deviennent verts ou ont des « poils » (de petites algues) peuvent également être retirés.
Pour limiter le pourrissement, on peut ajouter quelques gouttes de bleu de méthylène dans l’eau (attention ça tache).
Et voilà ! Au bout de 4 jours, vos alevins naissent !

Publicité


Article réalisé par le , modifié le 07 Septembre 2011.

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Retour haut de page