Les actualités du monde aquatique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nouvelles du monde aquariophile

Fil des billets - Fil des commentaires

7 sept. 2010

Sites inscrits : îles Phoenix et Papahanaumokuakea

En 2010, cinq sites naturels ont été ajoutés au Patrimoine mondial : les deux derniers sont l'Aire protégée des îles Phoenix et Papahānaumokuākea.

Papahanaumokuakea est le nom d'un vaste groupe linéaire et isolé de petites îles et atolls à faible altitude (océan autour compris) situées à près de 250 km au nord-ouest du principal archipel hawaiien et qui s'étendent sur environ 1931 km.
Le site possède une signification cosmologique pour les natifs hawaiiens, en tant qu'environnement ancestral, incarnation du concept de parenté entre les hommes et le monde naturel, berceau de la vie et terre d'accueil des esprits après la mort.
Sur deux des îles, Nihoa et Makumanamana, on trouve des vestiges archéologiques relatifs au peuplement et à l'occupation des sols à l'époque pré-européenne.

C'est aussi une zone d'habitats pélagiques et d'eaux profondes avec des caractéristiques remarquables telles que des monts sous-marins et des bancs submergés, de vastes récifs coralliens et des lagons. Il s'agit de l'une des aires marines protégées les plus vastes du monde.

Sources et informations : UNESCO, Forum Association Aquariophilie.org. Photo et texte : UNESCO.

Le plus grand aquarium privé d'europe installé à Londres

Le plus grand aquarium privé d'Europe a récemment été livré à la Heron Tower de Londres par son constructeur Reynolds Polymer Technology.
Ce bijou de technologie d'un volume de 70.000 litres, mesure tout de même 12 mètres de long, 2m de large et 4 mètres de hauteur et ses parois en polymer font 230mm d'épaisseur.
Destiné à être implanté dans le hall d'entrée de la tour, il contiendra à terme plus de 1200 poissons et un requin provenant de l'île Heron situé près de la Grande barrière de corail.
La société Reynolds Polymer est spécialisé dans la réalisation d'aquariums géants.

Sources et informations : reefbuilders, Skanska, Heron Tower, Forum Association Aquariophilie.org.

29 août 2010

Une mer de plastique dans l'océan Atlantique

Une zone stable dans laquelle les déchets sont très concentrés a été mise en évidence par des océanographes américains. Toutefois, il semblerait que depuis plus de 20 ans, la situation n'ait pas empiré. Au moins en apparence.
Les océans abritent de gigantesques poubelles. Depuis les travaux de Charles Moore en 1997, on connaissait l'existence dans l'océan Pacifique d'une vaste région dans laquelle vient s'entasser le plastique.
Les étudiants et chercheurs de la Sea Education Association viennent de mettre en évidence à leur tour l'existence d'un "patch" similaire dans l'Atlantique nord.
Curieusement, ce n'est pas à proximité des côtes que l'on retrouve les plus grandes quantités de plastique, mais en pleine mer, dans ce que l'on appelle une gyre océanique. Dans cette zone formée par un gigantesque enroulement de courants marins, les vents et les courants sont faibles. Les déchets qui arrivent ici ne repartent pas. Ils s'accumulent au fil du temps pour former des «plaques» dans lesquelles on peut retrouver par endroits plusieurs centaines de milliers de déchets au kilomètre carré.

Sources et informations : lefigaro.fr, Forum Association Aquariophilie.org. Photo & texte : lefigaro.fr

24 août 2010

15.000 poissons du Mississippi exterminés par la marée noire

Extrait de l'article 15.000 poissons du Mississippi exterminés par la marée noire ?

"Les poissons ont été trouvés dimanche flottant à la surface de l'eau et ont été récupérés grâce aux barrages flottants qui avaient été déployés pour lutter contre la marée noire, selon le journal de La Nouvelle-Orléans Times-Picayune. "Selon nos estimations, il y a eu des milliers de poissons morts, et je parle d'une fourchette allant de 5.000 à 15.000", a déclaré dans un communiqué Craig Taffaro, président de la paroisse (comté) de St Bernard (Louisiane), cité par le quotidien. "

Sources et informations : LCI, Forum Association Aquariophilie.org. Photo & texte :LCI

18 août 2010

13 braconniers condamnés pour trafic de tortues aux Philippines

Puerto Princesa, Philippines : Deux ans après leur arrestation, 13 braconniers vietnamiens capturés avec le cadavre de 101 tortues imbriquées (Eretmochelys imbricata), près d'El Nido au nord de Palawan aux Philippines, viennent d’être condamnés à plusieurs amendes et peines d'emprisonnement.
Appréhendés en pleine mer le 29 août 2008, les braconniers avaient alors tenté de saborder le bateau en inondant les cales. Les gardes-côtes ont retrouvé le cadavre de 101 tortues imbriquées, une des espèces de tortues de mer les plus menacées d’extinction et présente sur les listes de l’UICN.

Sources et informations : WWF, Forum Association Aquariophilie.org. Photo & texte : WWF

15 août 2010

Les poissons migrateurs amphihalins

Les poissons migrateurs amphihalins se déplacent entre les eaux douces et la mer pendant leur cycle biologique . La plupart de ces poissons se reproduisent en rivière et grossissent en mer, quelques uns font exactement le contraire comme l’anguille qui se reproduit en mer des Sargasses.
En France, les plus connus des poissons migrateurs amphihalins sont le saumon atlantique, les aloses , les lamproies , l’anguille et l’esturgeon européen.
Pêche non maîtrisée, destruction des habitats, pollution marine, inaccessibilité de certains cours d’eau entravés par des barrages, présence de turbines hydroélectriques entraînant des mortalités significatives sur les individus en route vers la mer sont à l’origine d’une diminution des stocks voire même de la disparition de certaines espèces.
Au Cemagref, une équipe de scientifiques se consacrent à l'étude de l'écologie des poissons migrateurs amphihalins dans les fleuves et les estuaires européens.

Sources et informations : Cemagref, Rhone-Mediterranee, Forum Association Aquariophilie.org. Photo © T. Trancart , texte : Cemagref

Marée noire : BP est parvenu à cimenter le puits

Près de quatre mois après l'explosion puis le naufrage de la plateforme de forage Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique, BP crie enfin victoire. La compagnie pétrolière britannique a confirmé jeudi soir avoir cimenté le puits de pétrole à l'origine de la plus grande marée noire de l'histoire des Etats-Unis.
La fuite semble définitivement endiguée même si d'autres injections de béton doivent encore avoir lieu à partir de puits de secours.
Après le succès de la première phase de rebouchage grâce à l'injection de boue de forage destinée à repousser le pétrole au fond du puits, cette opération -baptisée "static kill" - était l'une des dernières étapes pour colmater définitivement la fuite. Elle semble avoir parfaitement fonctionné même si BP précise qu'une surveillance a été mise en place pour vérifier l'efficacité de la procédure.

Sources et informations : LeParisien.fr, Maxisciences, Forum Association Aquariophilie.org. Photo BP, texte : LeParisien.fr

2 août 2010

Fédération Française d'Aquariophilie : Lettre ouverte à nos ministres et élus

FFA Jean Jacques LORRIN : Nous vous l'avions annoncé il y a quelques jours, des scientifiques (méritent-ils d'être appelés ainsi ?) ont génétiquement modifié des spécimens de Pterophyllum scalare et Amatitlania nigrofasciata pour les rendre fluorescents. Les monstres ainsi créés se sont reproduits et sont déjà commercialisés à Taïwan. Devons nous accepter ces "monstres" ? Il est évident que non.
Nous ne pouvons accepter la mise sur le marché de telles monstruosités. Tout laisse pourtant à penser que les "apprentis sorciers" vont tenter cette commercialisation en Europe, donc en France, en demandant des autorisations d’importation.

La F.F.A. a donc décidé d’interpeler les ministres de l’écologie et du développement durable et celui de l’agriculture et de la pêche, ainsi que nos députés et sénateurs et les députés européens français, en leur faisant parvenir une lettre ouverte.

Sources et informations : Fédération Française d'Aquariophilie, Practical Fishkeeping, Forum Association Aquariophilie.org. Photo Souffleurs d'écume, texte : RFI.

1 août 2010

Repcet : nouveau système de repérage des cétacés

Un nouveau système de repérage de cétacés en Méditerrané a été présenté le 21 juillet 2010. Baptisé Repcet, il a pour objectif d'éviter les collisions entre bateaux et cétacés dans une zone de forte affluence maritime.
Nombreux sont les cargos et les bateaux de croisières, qui ont pour itinéraire le sanctuaire Pélagos, une zone où quelques 3000 baleines et cachalots viennent chaque année se reproduire et se nourrir, principalement en été.
Les collisions sont l'une des principales causes de mortalité de ces animaux. Depuis une quarantaine d'années, les scientifiques estiment qu'environ 70 cétacés sont morts des suites d'une collision avec un bateau en Méditerranée. Mais des études ont montré que ce chiffre pourrait, en fait, être 30 fois plus élevé.
Ce nouveau dispositif, dénommé Repcet, est un outil de prévention pour éviter ces types d'accident.

Sources et informations : RFI, Forum Association Aquariophilie.org. Photo Souffleurs d'écume, texte : RFI.

31 juil. 2010

Protestation des Indiens brésiliens contre les barrages

Les Indiens Enawene Nawe du Brésil manifestent contre une série de barrages hydroélectriques qui menacent de détruire leurs ressources en poissons.
Trois cents Indiens armés d’arcs et de flèches se sont réunis dans la ville de Sapezal, dans l’Etat amazonien du Mato Grosso, pour protester contre le projet hydrolélectrique.
Contrairement à la plupart des tribus amazoniennes, les Enawene Nawe ne consomment pas de viande, le poisson constituant la part essentielle de leur alimentation.
Cette année comme l’an dernier, les Enawene Nawe n’ont presque pas capturé de poissons, une catastrophe pour les Indiens qui dépendent principalement de cette source de protéines.

Sources et informations : Survival, Aqualifestyle-France, Forum Association Aquariophilie.org. Photo & texte : Survival.

29 juil. 2010

250.000 larves d'oursins introduites dans le Var

Face à la pénurie d'oursins, animaux dont la population ne cesse de décliner depuis les années 1990, près de 250.000 larves ont été introduites lundi dans une baie de Saint-Mandrier, dans le Var.
Ce projet a pour but d'observer l'adaptation des oursins d'élevage en milieu marin, afin d'envisager un possible repeuplement. Des études scientifiques menées depuis 15 ans dans le Var ont révélé une diminution des populations d'oursins. La canicule de 2003 a fortement contribué à cette baisse de la ressource, qui n'a pas depuis retrouvé ses niveaux antérieurs. Le projet lancé lundi avec l'introduction de plus de 250.000 larves à moins de dix mètres de fond, devrait être étendu au cours de l'été sur cinq sites du littoral varois.

Sources et informations : Maxisciences, Forum Association Aquariophilie.org. Photo Philippe Guillaume, texte : Maxisciences.

28 juil. 2010

Dauphins roses : massacrés

Amazonie - De nombreux dauphins roses de l'Amazone connaissent actuellement un bien triste sort. Massacrés par les pêcheurs, ils fournissent à ces derniers une chair qui n'est pas utilisée pour la consommation humaine, mais pour appâter un poisson-chat source de revenus providentiels pour la population locale.
Les carcasses de dauphins roses (Inia geoffrensis) se multiplient sur les rives de l'Amazone et de ses affluents. Les raisons de ce massacre : la chair des cétacés est utilisée par les pêcheurs locaux pour capturer un poisson à forte valeur commerciale, le piracatinga (Calophysus macropterus). Une situation qui alarme chaque jour davantage la communauté scientifique, qui envisage aujourd'hui de voir disparaître une espèce déjà menacée.

Sources et informations : Maxisciences, Forum Association Aquariophilie.org. Photo & texte : Maxisciences.

Les animaux ont-ils des droits ?

Les animaux ont-ils des droits ? Cette question, communément moquée et balayée d'un revers de main il y a peu, fait aujourd'hui partie des interrogations recevables, comme l'a montré récemment le 21e forum "Le Monde – Le Mans" intitulé "Qui sont les animaux ?".
Qu'est-ce qui justifie que l'on fasse souffrir, de manière routinière, industrielle, et dans des proportions jamais atteintes, des milliards d'animaux terrestres et marins pour des bénéfices dont la légitimité et l'utilité sont au moins discutables ?
S'il est vrai que les animaux demeurent versés du côté des biens, et à ce titre appropriables, ils bénéficient depuis le décret de 1959, la loi de 1963 (précités), la loi du 10 juillet 1976 – dont l'article 9 proclame que "Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce" – et le Code pénal entré en vigueur en 1994, d'une protection contre leur propriétaire lui-même. Désormais, le droit ne laisse plus le propriétaire disposer de sa chose comme bon lui semble lorsque cette chose est un animal.

Sources et informations : Le Monde.fr, Forum Association Aquariophilie.org. Photo justice.gouv.fr, texte : Le Monde.fr

25 juil. 2010

Afrique du Sud: une baleine de 40 tonnes s'abat sur un voilier

Mémorable aventure pour Paloma Werner et Ralph Mothes, les skippers de l'Intrepid : ils naviguaient au large des côtes sud-africaines lorsqu'une baleine franche australe a surgi de l'océan avant de s'abattre sur leur embarcation.
Avec une masse de quarante tonnes, le cétacé a causé pas mal de dégâts sur le voilier : mât cassé, gréement endommagé... L'animal, lui, a laissé quelques lambeaux de peau et un peu de graisse dans l'accident, avant de reprendre le large sans demander son reste.

La protection marine sud africaine a décidé de lancer une enquête après cet incident, qui pourrait avoir été causé par le harcèlement dont sont victimes les cétacés. Des témoins de la scène ont d'ailleurs rapporté avoir vu un zodiac et un autre voilier exciter la baleine juste avant qu'elle ne prenne l'Intrepid pour cible.

Selon les règles en vigueur en Afrique du Sud, on ne peut s'approcher à moins de 300 mètres des cétacés ; et l'on doit également s'en éloigner lorsqu'ils approchent. De multiples rapports font cependant état de faits de harcèlement, alors que les baleines sont en pleine période de reproduction.

Sources et informations : RTBF, Maxisciences, Forum Association Aquariophilie.org. Photo Maxisciences, texte : RTBF.

11 juil. 2010

Les marées noires oubliées du delta du Niger

Depuis cinquante ans et dans le plus grand silence, le pétrole brut se déverse en flots continus et pollue cette région. En comparaison, la catastrophe du golfe du Mexique semble surmédiatisée.
Parmi les centaines d'oléoducs vieux de quarante ans et rongés par la rouille qui ont envahi le delta du Niger, il y en a un qui a déversé du brut pendant des mois.  Forêts et terres agricoles ont alors été recouvertes d'une couche brillante de liquide huileux. Les puits d'eau potable ont été pollués.
C'est la capitale mondiale de la pollution pétrolière. L'espérance de vie dans ses communautés rurales, dont la moitié n'a pas accès à l'eau potable, est tombée à 40 ans à peine depuis deux générations.
"On constate plus de 300 marées noires de toutes tailles chaque année", s'indigne Nnimo Bassey. "Au Nigeria, l'Etat et les pétroliers en sont arrivés à considérer un niveau extraordinairement élevé de pollution comme la norme".

Sources et informations : notre-planete.info, Courrier international, l'Express, Forum Association Aquariophilie.org. Photo REUTERS/Austin Ekeinde, texte Courrier international

9 juil. 2010

La communication chez les dauphins semble plus complexe que chez les humains

Des scientifiques du Bottlenose Dolphin Research Institute (BDRI) en Sardaigne, au large des côtes italiennes, ont publié le répertoire le plus complet de sons émis par les Grands dauphins (Tursiops truncatus). L'étude montre comment ces mammifères utilisent des sifflements et une série de sons à haute fréquence pour communiquer et conserver leur position dans la hiérarchie sociale de leur communauté.
Les Grands dauphins sont des mammifères s'exprimant principalement par une signature vocale, mais jusqu'à présent, les scientifiques pensaient qu'ils n'émettaient que des sifflements. Ils ignoraient l'importance et l'utilisation précise de la série de sons à haute fréquence. Cette étude de longue haleine, basée sur des enregistrements acoustiques et des observations de leur comportement en surface et sous l'eau au large des côtes de la Sardaigne, révèle comment ces deux ensembles de sons sont essentiels à la vie sociale des mammifères marins.

Sources et informations : notre-planete.info, Forum Association Aquariophilie.org. Photo Armand Daydé, texte notre-planete.info

Mission Pêches Profondes : l’imposture

La Mission Pêches Profondes entérine la destruction des écosystèmes profonds : en cette année 2010 de la biodiversité, chapeau bas !
WWF : Après 9 mois de laborieux travaux, la Mission Pêches Profondes (MPP), mandatée par les deux ministres de la Pêche et de l’Ecologie lors du Grenelle de la Mer est un échec cuisant à tous points de vue. Les ONG participantes récusent aujourd’hui le rapport.
La Mission Pêches Profondes n'a pas répondu à sa lettre de mission dont l'objectif principal était de "s’assurer que les pêches en eaux profondes sont viables économiquement, socialement et écologiquement, pour que leur poursuite, éventuellement adaptée, puisse être envisagée."
La mission n'a finalement pas abordé la prise en compte des impacts de la pêche sur les écosystèmes ou sur les autres espèces. Elle a mis de côté la question des prises accessoires, constituées entre autres de requins menacés d'extinction.

Sources et informations : WWF, Greenpeace, Forum Association Aquariophilie.org. Photo et texte WWF

2 juil. 2010

Produits chimiques dangereux interdits en Méditerranée en 2019

Afin de limiter leur impact sur l'environnement marin et les côtes de la Méditerranée, les produits chimiques dangereux provenant de l'agriculture ou de l'industrie devront être abandonnés progressivement d'ici 2019.

Ces mesures obligatoire visant à éliminer progressivement l'utilisation de produits chimiques dangereux sont entrées en vigueur ce mercredi, en vertu de la Convention de Barcelone et du Plan d'action méditerranéen (PAM). Les produits chimiques visés comprennent ceux que l'on retrouve dans les eaux usées, une série de polluants organiques persistants utilisés comme pesticides (aldrine, chlordane, dieldrine, endrine, heptachlore, mirex, toxaphène), de même que le DDT et tous ses stocks.

Sources et informations : Actualites News Environnement, PNUE, Forum Association Aquariophilie.org. Photo Wikipedia, Texte : unep.org

18 juin 2010

Paris et Rome s'organisent pour protéger le détroit de Bonifacio

PARIS (Reuters) - La France et l'Italie ont signé mardi un accord pour la protection du détroit de Bonifacio, entre la Corse et la Sardaigne.
Cette démarche pourrait déboucher sur l'interdiction de toute circulation de navires transportant des matières dangereuses.

L'accord ouvre la voie à une démarche conjointe des deux pays devant l'Organisation maritime internationale (OMI) pour demander l'interdiction de passage des navires transportant des matières dangereuses, super-tankers et chimiquiers.
En parallèle, la France et l'Italie ont décidé de créer le premier parc marin international de Méditerranée, faisant le lien entre les deux réserves naturelles nationales.

Sources et informations : REUTERS France, Actualites News Environnement.com, Greenpeace.fr, Forum Association Aquariophilie.org. Photo : Charles Platiau REUTERS, Texte : REUTERS France.

15 juin 2010

L'herbe d’aquarium envahit la Rance

L'opération de faucardage (fauchage) de l'algue égeria densa dans le canal a duré une semaine. Les pêcheurs et bateaux vont pouvoir retrouver leur place.

Depuis une semaine, un drôle de bateau navigue sur le canal en amont et en aval de l'écluse de la Roche. " Cet engin est adapté au faucardage (fauchage) des plantes d'eau douce envahissante. C'est le cas de l'égéria densa qui prolifère dans la Rance " explique Alice Demillac, technicienne de l'ICIRMON (Institut du Canal d'Ille et Rance Manche Océan Nord).

L'algue égeria densa est sans doute arrivée par la négligence de particuliers qui auraient vidé leurs aquariums dans la Rance. En effet cette algue est avant tout vendue pour les aquariums. Les conséquences sont importantes pour les bateaux dont les hélices se coincent dans algues comme pour les pêcheurs qui voient la flore locale étouffée par l’intrue.

Sources et informations : Ouest france, Forum Association Aquariophilie.org. Photo & texte : Ouest france.

- page 1 de 12