Les poissons sentent les récifs pour retrouver leur chemin

Modérateur : cham11

Répondre
Avatar du membre
Nicolas
Vice-camembert
Vice-camembert
Messages : 5842
Enregistré le : 26 déc. 2003, 16:54
Contact :

Les poissons sentent les récifs pour retrouver leur chemin

Message par Nicolas » 06 sept. 2013, 08:54

Comment de minuscules larves de poissons arrivent à voyager si loin de leur barrière de corail puis retrouve leur chemin est un mystère.
https://www.aquariophilie.org/images/o- ... gsford.jpg
Une nouvelle étude menée par le Dr Claire Paris, professeur à l'Université de Miami effectué à One Tree Island aide à faire la lumière sur le sujet.

Une équipe de plusieurs universités (Etats-Unis, France et Allemagne) a établi que les larves de poissons de récif peuvent sentir la présence des récifs coralliens à plusieurs kilomètres aux larges des côtes et utiliser cette odeur pour retourner sur leur lieu d'habitation.

Des expériences ont déjà été réalisées en 2007 mais dans des conditions contrôlées en laboratoire à terre. Ces expériences ont prouvé que des poissons pouvaient différencier l'odeur de différents récifs voisins tout en préférant l'odeur du récif ou ils étaient installés.

Dans cette nouvelle étude, il est démontré que ces différentes réponses aux odeurs peuvent être détectées sur le terrain.

L'étude est parut en août 2013 dans le journal PLOS ONE.
Des larves de poissons cardinaux et des demoiselles ont été observés dans un appareil comprenant une chambre circulaire et transparent. L'activité de nage des larves est ensuite filmée et enregistré en fonctions des signaux et odeur provenant de l'environnement.

Les poissons ne réagissent pas de la même façon : les poissons cardinaux ont tendance à accélérer leur mouvement en réponse aux odeurs mais leur orientation vers le récif n'est pas évident alors que les demoiselles ralentissent leur vitesse de nage et s'oriente le long de la côte.

Les courants océaniques ne semblent pas influencer l'orientation des larves de poissons. Les poissons semblent naviguer en détectant les turbulences des signaux olfactifs.

Les implications de cette étude sont énormes parce que nous devons prendre en compte l'impact des activités humaines sur les odeurs contenues dans l'océan.

Sources : Advanced Aquarist, Rosenstiel School Miami. Photo : Michael Kingsford
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité